VIOLATION DES DROITS DE L' HOMME...
VIOL DES DROITS DU CITOYEN.PRESSIONS AUPRES DES MAGISTRATS.CONDAMNATIONS SANS ACCES AU DOSSIER PENAL

Thèmes

2010 air amis amour animaux argent article automne belle bleu blog bonne

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· " CA PEUT VOUS ARRIVER DEMAIN " (1)
· ABUS DE POUVOIR A LA PELLE !! (1)
· ACCUSEE A TORT ... TANT DE FOIS ! (2)
· BALADE DANS LES BAUGES (3)
· BROYEE AUSSI PAR LES IMPOTS ... (1)
· BUCHENWALD ... (1)
· CALOMNIEE, DIFFAMEE, RABAISSEE ... (1)
· COMMANDEMENTS DE PAYER ILLEGAUX (1)
· CONDAMNEE POUR MENACE DE MORT !!! (2)
· FLORENCE CASSEZ (2)
· HISTOIRE D'UNE RESISTANCE ... (1)
· J'AI FAILLI DEVENIR SDF ... (2)
· JUSTICE ET LIBERTE SUR DES POEMES (1)
· LA FRANCE ... SEUL PAYS AU MONDE ... (0)
· LA FRANCE ... UN PAYS HYPER FLIQUE (1)
· LA LIBERTE EST SI FRAGILE ... (1)
· LA REVOLUTION FRANCAISE DE 1789 (0)
· LE HARCELEMENT (1)
· LE PROCES DE JESUS (1)
· LES FAUVES SONT PARMI NOUS (0)
· MES CERTIFICATS MEDICAUX (5)
· MES DERNIERS POEMES (55)
· MES PLUMES, AQUARELLES ET PASTELS (2)
· PLUSIEURS PHOTOS DE MOI ... (40)
· POUR AVOIR OSE ... (1)
· QUAND LE ROULEAU COMPRESSEUR ... (0)
· QUELQUES POEMES D'AMOUR ... (2)
· RADIEE DES CADRES SUR MON LIT D'HOPITAL (1)
· REFUS D'ACCES A MON DOSSIER PENAL (10)
· TROP TARD POUR L'IDENTITE FRANCAISE ... (1)
· UN RAPPORT PSYCHIATRIQUE DEGUEULASSE (1)
· UN MAGISTRAT MIS EN EXAMEN ... (1)
· UNE JUSTICE A VOUS BROYER (1)

Rechercher
Derniers commentaires Articles les plus lus

· CONDAMNEE POUR MENACE DE MORT REITEREE
· RADIEE DES CADRES SUR MON LIT D'HOPITAL
· QUELQUES POEMES D'AMOUR
· FLORENCE CASSEZ ...
· LE NAVIRE NAUFRAGE

· HYMNE A LA FEMME 2 /2
· GRENOBLE 1970
· NU SCANDALEUX !
· Balade dans les Bauges
· LE CHEVAL FOU ...
· ACCUSEE A TORT ... TANT DE FOIS
· amende pénale
· C'ETAIT LE JOUR DE LA FETE DES MORTS
· BALADE DANS LES BAUGES ( Suite 3 )
· ....REVE D'ANGE

Voir plus 

Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Blogs et sites préférés

· TUMARAA
· MUSIQUE FANTASTIQUE JP FRANDIN
· LES PEINTURES DE CLAUDEMI
· LE BLASON DES MONDES
· A COEUR ET A CRI
· L'OEIL OUVERT
· PEINTURES FAMILLE FRANDIN
· ERRANCE D'UNE AME


Statistiques

Date de création : 18.04.2009
Dernière mise à jour : 07.03.2015
165 articles


LES FAUVES SONT PARMI NOUS

Publié le 07/03/2015 à 16:19 par justicemichele Tags : livre
LES FAUVES  SONT PARMI NOUS

Les fauves  sont parmi nous

Plus prêts qu'on ne le croit

Plus cruels qu'on ne le dit

.

" Il n'y a pas que les monstres

qui soient capables de commettre des choses monstrueuses "

Boris Cyrulnik

Février 2015

Entretien à Europe N°1

Au sujet de son dernier livre.

.

 

.



" CA PEUT VOUS ARRIVER DEMAIN " ...

Publié le 28/02/2015 à 12:00 par justicemichele Tags : background paris belle blog moi homme chez france fond femme travail mort cadre femmes soi carte pouvoir revenu cadres citation
 " CA PEUT VOUS  ARRIVER  DEMAIN  " ...

Alain Marécaux

Huissier de Justice ...  à sa sortie de prison

après y avoir été jeté sans preuves et sur de faux témoignages

lors de l'affaire d'Outreau

...

" CE QUI M'EST ARRIVE A MOI

PEUT ARRIVER A VOUS TOUS DEMAIN "

 ...

Seront les premiers mots qu'il formulera  à sa sortie de prison

...

Ce blog a été écrit en pensant  aux victimes d'Outreau

A l'huissier de Justice Alain MARECAUX

A l'affaire DREYFUS ... A l'affaire SACCO et VENZETTI

A CALLAS, défendu par Voltaire à titre posthume,

...

Et à tous ces Russes

Qui se sont retrouvés dans les goulags de Sibérie

Après des jugements expéditifs

... ...

ET QUAND NOTRE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCOIS HOLLANDE

QUI A DIT SE PORTER GARANT DE L'INDEPENDANCE DE LA JUSTICE

.

  DECLARE DANS UN DISCOURS DU 20 MARS 2014

QUE

TOUTE COMPARAISON DE NOTRE PAYS AVEC DES DICTATURES

EST INSUPPORTABLE  "

...

J'acquiesce bien sûr pour dire qu'effectivement cette comparaison est insupportable

Dans un Pays qui se dit et se veut et se clame de partout

Comme l'ardent Pays défenseur des droits de l'homme

...

Michèle FRANDIN

Auteur de ce blog commencé en Avril  2009

Cadre dans l'Administration française, qui de victime est devenue accusée

avec des juges d'un Tribunal Correctionnel devant lesquels

le Procureur de La République,

dont je relevais quand j'étais en activité,

m'a obligée à me présenter en citation directe

pour répondre d'un  fait de dénonciation calomnieuse

que les deux femmes fonctionnaires, dont une femme médecin de l'administration,  

- qui m'ont fait radier des cadres de l'administration

alors que j'étais sur mon lit d'hôpital -

ont porté devant le Procureur

parce qu'elles n'avaient  pas accepté que je les dénonce

.

Un Procureur de La République qui ne s'est pas assuréque

l'Ordonnance de Non-Lieu rendue suite à ma plainte contre X ...pour faux et usage

mais qui visait malgré tout ces deux femmes fonctionnaires

avait été rendue sans les formalités requises

c'est à dire sans que les voies de recours et le délai d'appel

aient été portés à ma connaissance

.

CE QUI RENDAIT LA CITATION DIRECTE DEVANT LE TRIBUNAL CORRECTIONNEL

NULLE ET NON AVENUE.

JUSQU'A LA COUR D'APPEL ET LA COUR DE CASSATION QUI REJETERONT MES RECOURS

POURTANT FONDES ET JUSTIFIES

ALORS QUE

 LES MAGISTRATS CENSES INSTRUIRE CETTE AFFAIRE AVAIENT PASSE OUTRE

le respect du principe contradictoire et de la présomption d'innocence

en ne me permettant pas d'avoir accès à mon dossier pénal

.

5 ANNES A DEMANDER EN VAIN AVEC MON AVOCAT

L'ACCES A MON DOSSIER PENAL

...

Contestant le fait d'instruire cette affaire sans mon dossier pénal

Le magistrat, Présidant la séance, ira  même jusqu'à me proposer l'amnistie

en plein début d'audience

...

Après mon refus d'accepter cette proposition

JE SERAI CONDAMNEE DANS UN 1er JUGEMENT A

DEUX MOIS DE PRISON AVEC SURSIS 

EN PLUS DU FAIT DE DENONCIATION CALOMNIEUSE

Un 1er JUGEMENT AUQUEL JE FERAI IMMEDIATEMENT OPPOSITION, 

CAR RENDU PAR DEFAUT ...

INFORMEE DE LA DATE D'AUDIENCE APRES  L'AUDIENCE

.

Et au terme de 5 années d'une instruction bâclée,

le 11 Septemebre 2007,

le Président de séance s'adressera  à moi en me disant  :

" Cette affaire a assez duré !  Maintenant on va vous juger ! "

Alors qu'aucune ordonnance de clôture de l'instruction

n'avait été rendue et portée à ma connaisance

ET QUE, EN TOUTE IRREGULARITE, 

ON NE M'AVAIT TOUJOUS PAS PERMIS D'ACCEDER A MON DOSSIER PENAL

...

NE DESIRANT PAS ASSISTER A UN PROCES INIQUE,

ET JUSTE AVANT QUE LES DEBATS NE S'ENGAGENT SUR LE FOND,

J'INFORMERAI LES MAGISTRATS QUE CE QU'ILS FAISAIENT ETAINT CONTRAIRES

AU PRINCIPES EDICTES DANS LA CONVENTION EUROPEENNE DES DROITS DE L'HOMME,

ET QUE JE ME VOYAIS DANS L'OBLIGATION DE QUITTER L'AUDIENCE

ET D'ALLER AU GREFFE POUR LES RECUSER

.

3 MOIS APRES J'APPRENDRAI QUE J'AVAIS ETE CONDAMNEE

POUR

" MENACE DE MORT REITEREE "

- alors qu'aucune instruction n'avait été menée ni jugement rendu  -

 AVEC LES HUISSIERS QUI, MALGRE TOUTES MES CONTESTATIONS ECRITES, 

SAISIRONT SUR MON COMPTE CAISSE D'EPARGNE

UNE SOMME DE 1090 EUROS AU TITRE DE L'AMENDE PENALE

POUR CETTE INFRACTION MENSONGERE

.

UNE AMENDE QUI ME SERA REMBOURSEE AU TERME DE 4 ANNEES DE RECLAMATIONS

AUPRES DE HAUTS MAGISTRATS

...

En Janvier 2014, j'ai  sollicité Le  Ministre de La Justice  

dans le cadre d'une procédure de dommages et intérêts

et lui ai demandé  d'intervenir auprès du Procureur de La République

pour  faire enlever de mon casier judiciaire ce fait de menace de mort réitérée

que je  n'ai jamais commis

d'autant plus que les 1090 euros d'amende prélevée

à ce titre m'ont été  remboursés

.

Il m'avait été assuré en Février 2014 que Madame Le Ministre de La Justice veillerait à ce qu'une réponse me soit apportée concernant ma demande de dommages et intérêts et la possibilité d'accéder à mon casier judiciaire pour vérifier que cette infraction mensongère qui me porte de graves préjudices avait bien été enlevée.

A ce jour, un an après, j'attends toujours

....

LE PROBLEME EST QUE S'IL ME PRENAIT L'ENVIE

DE VOULOIR  VOYAGER AUX ETATS UNIS

AVEC CE FAIT DE MENACE DE MORT QUI APPARAIT

SUR LA PUCE ELECTRONIQUE DE MA CARTE NATIONALE D'IDENTITE

JE SERAI IMMEDIATEMENT INTERPELLEE A L'AEROPORT KENNEDY

ET MISE  EN DETENTION

...

COMME RISQUANT DE PORTER ATEINTE A LA SECURITE DU TERRITOIRE

...

ALORS JE ME DIS ... ET SI J'ESSAYAIS !!!

LA PRESSE SE DECIDERAIT PEUT ETRE ENFIN A PARLER DE MOI !!!

PARCE QUE JUSQU'A PRESENT TOUS LES JOURNAUX S'Y SONT TOUS  REFUSES

C'est une règle déontologique :

" Aucun journaliste ne doit parler des démêlés des fonctionnaires avec l'administration sans en avoir informé au préalable le ministre référent "

...

LA LIBERTE D'EXPRESSION POUR LES FONCTIONNAIRES

SE BORNE SIMPLEMENT A POUVOIR PARLER

DE CE QUI LEUR EST ARRIVE DANS UN BLOG ... C'EST TOUT

SANS COMPTER TOUTES LES REPRESAILLES

QU'ILS NE VONT PAS CESSE DE SUBIR

POUR AVOIR OSE EN PARLER ... MEME SUR UN BLOG

 ...

CONDAMNEE POUR  " MENACE DE MORT REITEREE  "

 PAR REPRESAILLES ... COMME POUR SE MOQUER DE MOI

POUR AVOIR REFUSE L'AMNISTIE PROPOSEE

EN PLEIN PRETOIRE PAR LE PRESIDENT DE SEANCE

EN PLUS DE LA CONDAMNATION A

  " DEUX MOIS DE PRISON AVEC SURSIS "

ET DE LA CONDAMNATION POUR SOI-DISANT FAIT DE

" DENONCIATION CALOMNIEUSE "

A la demande de deux femmes fonctionnaires

qui avaient multiplié les abus et excès de pouvoir

en ne me donnant pas les pleins salaires

que mon ministre à Paris était censé pourtant envoyer

régulièrement à mon  département.

Deux femmes fonctionnaires dont une femme médecin

inspecteur régional de l'administration

qui étaient chargées de gérer mon dossier maladie

après un grave accident qui m'occasionnera 6 opérations

et qui m'avaient fait radier des Cadres de l'Administration

au motif d'abandon de poste 

alors que j'étais hospitalisée une 7ème fois 

 au CHU de GRENOBLE

.

Une période d'éviction qui va durer près de 3 ans

sans aucun revenu, sans aucune indemnité,

sans aucun traitement, sans aucune allocation

JETEE COMME UNE MALPROPRE SANS RIEN POUR VIVRE

OBLIGEE DE PAYER TOUS MES SOINS ET MES RADIOS

DONT JE NE SERAI REMBOURSEE

PAR L'ASSUREUR DES MIS EN CAUSE QU'UN AN PLUS TARD

ALORS QUE JE DISPOSAIS TOUJOURS

DE PROLONGATIONS D'ARRET DE TRAVAIL

QUI SERONT TOTALEMENT OCCULTEES

Pour faire croire"QUE JE N'ETAIS PAS SI MALADE QUE CA "

ET QUI DECIDERONT DE ME FAIRE  ENSUITE TRADUIRE

DEVANT UN PSYCHIATRE

QUAND JE MANIFESTERAI MON DESIR DE REPRENDRE

MON TRAVAIL AU TERME DE MA CONSOLIDATION

COMME SEUL MOYEN DE RETROUVER

MA SECURITE SOCIALE ET MA MUTUELLE

CHARGEE DE ME PAYER MES COMPLEMENTS DE SALAIRE

DONT ON M'AVAIT EXCLUE

.

Un expert en psychiatrie,agréé en plus par une Cour d'Appel !

Qui dira que

" J'étais paranoäque, en proie au suicide"et que

" J'avais utilisé de maladroites tentatives de séduction

Destinées à mettre l'interlocuteur de mon côté "

Pour m'empêcher ainsi de reprendre mon travail


Et pour tenter ainsi d'avaliser d'une autre manière

L'arrêté ministériel de radiation des cadres demandé

par ces 2 femmes fonctionnaires

et qui avait pourtant été annulé par le Tribunal Administratif

.

Des affirmations dégueulasses de cet " expert "

 qui prouvaient plus que jamais que l'expert avait subi des pressions de mon administration régionale qui ne tenait pas à ce que je revienne travailler dans la même ville où l' on m'avait radier

.

 Une expertise mensongère destinée à détruire ma réputation

et dont  tous les gens que je fréquente seront mis au courant ...

jusqu'à mon vétérinaire

.

Une expertise qui sera contredite

par le 2 ème expert en psychiatrie

qui m'accompagnait  et qui fera état dans son rapport

de l'absence

totale de manipulation de ma part auprès du premier expert

et contredite également par deux autres experts parisiens 

qui feront état au contraire

de mon plein équilibre moral et psychique .

Ce qui me permettra de reprendre mon travail

même si ce sera dans les pires conditions de bizutage

au motif donné par un chef de service

" QUE JE DEVAIS RECOMMENCER A ZERO "

...

Condamnée illégalement pour

 dénonciation calomnieuse

 Alors que plusieurs documents,

et réclamations demandées par moi-même 

et par mon avocat

attestent

de l'impossibilité d'avoir eu accès à mon dossier

pour pouvoir me défendre

pendant les cinq années d'une instruction menée

totalement  à charge

...

Même si le jugement rendu  qui ne m'a toujours pas été signifié

7 ans après ... fait état du contraire

...

Jusqu'à  ce que les juges décident d'accepter la réclamation

de mes deux adversaires de déclencher  la procédure civile

alors que l'affaire pénale n'est toujours pas terminée

.

Je serai alors obligée de payer  les dépens à ces deux fonctionnaires.

M'y refusant, on effectuera sans vergogne

plusieurs saisies-arrêts sur mes salaires pour payer les dépens civils de mes deux adversaires

.

Et ce, en totale violation avec la Loi

...

VIOLATION DE LA LOI

PUISQUE L'INSTRUCTION DE CETTE AFFAIRE PENALE N'EST PAS TERMINEE

puisqu'une enquête qui devait être censée avoir été  faite à ma demande

à la suite de mes auditions en 2008 dans le cadre d'un supplément d'information

n'a toujours pas été portée à ma connaissance.

...

( Voir mes rapports psychiatriques  et la condamnation de mon administration par le Tribunal Administratif pour m'avoir fait passer des examens psychiatriques

...

. 

C'est Manuel VALLS qui a dit récemment :

" ON NE CONTESTE PAS L'AUTORITE ADMINISTRATIVE "

...

OUI, D'ACCORD !  ... MAIS ON FAIT COMMENT

QUAND LE STATUT DES FONCTIONNAIRES EST BAFOUE

ET QUE LEURS DROITS SONT VIOLES ...ON LAISSE FAIRE ... ?

OUI ... PEUT ETRE EST-CE CELA QUE J'AURAIS DU FAIREPOUR AVOIR LA PAIX

...

DIFFICILE DE NE PAS CONTESTER

QUAND ON EXERCE ENSUITE DES REPRESAILLES CONTRE VOUS

POUR VOUS APPRENDRE A AVOIR OSE CONTESTER

DIFFICILE DE NE PAS CONTESTER QUAND ON PORTE AINSI ATTEINTE

A VOTRE HONNEUR ET A VOTRE REPUTATION PARTOUT OU VOUS ALLEZ

DANS TOUS VOS DOMAINES D'ACTION

JUSQU'AUPRES DE VOS VOISINS ET DE TOUTES LES PERSONNES

QUE VOUS ETES AMENES A RENCONTRER.

...

QUI NE CHERCHERAIT PAS A SE JUSTIFIER ?... AU LIEU DE SE SUICIDER...

PARCE QUE C'EST A CELA QUE MON ADMINISTRATION

A TENTE DE ME CONDUIRE

... 

QUAND JE PENSE AUX UKRAINIENS QUI ONT MANIFESTE RECEMMENT

LEUR DESIR D'ETRE EUROPEENS

AU MOTIF QUE CHEZ NOUS LES DROITS DE L'HOMME ETAIENT RESPECTES

...

JE NE PEUX QUE PENSER INTERIEUREMENT

" S'ILS SAVAIENT ! "

COMMENT ... PARFOIS ... LA JUSTICE REND LA JUSTICE EN FRANCE

...

 

Michèle FRANDIN

Cadre dans l'Administration Française

Titulaire d'une Licence et d'une Maîtrise en Droit

...

..

.

.

 

MES RAPPORTS PSYCHIATRIQUES !!!

MES RAPPORTS PSYCHIATRIQUES  !!!

                                        ________________

                                                

 

1 er  examen psychiatrique  fait par un expert agréé par la Cour d'Appel  et  destiné à m'empêcher de reprendre mon travail

après que  le Tribunal Administratif de Lyon ait annulé

l'arrêté ministériel de radiation

Examen visiblement effectué sous la pression

car il va faire état de faits mensongersdestinés à me porter préjudice

NOTAMMENT POUR LES FAITS ENONCES DE PRETENDUES TENTATIVES DE SEDUCTION

QUE J'AURAIS EXERCEES AUPRES DE CET EXPERT

ET QUI ONT ETE CONTREDITS PAR L'EXPERT QUI M'ACCOMPAGNAIT

.

.C'est Bernard KOUCHNER qui, lors d'un débat télévisé, 

avait dit : 

 " On peut faire dire à un expert ce que l'on veut "  

.

Ci-joint

l'examen du médecin psychiatre qui m'accompagnait

ET QUI VA HEUREUSEMENT CONTREDIRE SON CONFRERE

 ...

                                                 

                                      

Ci-joint le 2ème examen psychiatrique fait en ma faveur

par un autre médecin psychiatre de l'Hôpital St Antoine à Paris.

                                                       

                                      .       

 Ci-joint

le 3ème examen psychiatrique

effectué à titre de contre-expertise

et qui me permettra de reprendre mon travail, au terme de ma consolidation,

même si ce sera dans les pires conditions de bizutage

avec rétrogradation dans mes fonctions antérieures

au motif donné " Que je me devais de recommencer à zéro "

...

                                                      

                                                                     

                                                          .

 En plus d'autres indemnisations octroyées

    Le Tribunal Administratif de Lyon condamnera mon Ministre à me verser

une indemnisation pour ces examens psychiatriques

auxquels mon administration départementale m'avait contrainte

au motif que ces examens psychiatriques

m'avaient empêchée de reprendre mon travail pendant une période de 8 mois

Mais

 L'EX-CHEF DE BUREAU

qui était chargée de gérer mon dossier-maladie à la suite de mon accident,

par représailles, parce qu'elle n'avait pas accepté d'avoir été sanctionnée

par mon ministère à Paris par un changement de service,

communique le 1er examen psychiatrique 

qui a fait état  de ma paranoïa, de mon inaptitude psychique,

et du fait que j'ai séduit l'expert ( !! ) ...

partout où je vais,  pour faire avorter toutes mes démarches

dans tous mes domaines d'actions  : relationnels, professionnels

JUSQU'AUPRES DES TRIBUNAUX

qui, en 2002, vont s'en contenter jusqu'à aller demander

dans une ordonnancede non-lieu  rendue à mon encontre

" Si j'étais apte à ester en justice "

Ce qui supposait que les magistrats qui s'étaient vus saisis par moi d'une plainte pour faux et usage concernant un examen médical qui minimisait toutes mes séquelles et handicaps résultant d'un grave accident, et qui s'étaient vus pourtant communiquer par moi-même  les 3 examens qui me donnaient raison, préféreront rester sur les impressions du 1er examen psychiatrique donné par l'avocat de cette ex-chef de bureau avec laquelle j'étais en procès...

.. 

Un 1er examen psy donné aux avocats que je contacterai et qui se désisteront tous 

 les uns après les autres à l'exception d'un avocat, un seul, le seul,

mais qui me fera comprendre par la suite qu'il ne pouvait plus s'occuper de moi

en prétendant que je ne lui avais pas payé ses derniers  honoraires

...

Ce qui était totalement faux

.

DES INTERVENTIONS  AUPRES DE TOUS LES  MEDECINS QUE JE SUIS AMENEE A CONTACTER,

AUPRES DE CHACUNE DE MES  NOUVELLES RELATIONS ET CONNAISSANCES

COMME M'EN AVAIT PREVENU UN AVOCAT PARISIEN QUI BIEN QU'IL EUT  ACCEPTE DE S'OCCUPER D'UN DE MES DOSSIERS QUI METTAIT EN CAUSE LA RESPONSABILITE DE L'ETAT A CAUSE DU COMPORTEMENT DE CETTE FONCTIONNAIRE,  ME DIRA  LUI AUSSI OBLIGE DE SE DESISTER, BIEN QU'IL AIT TROUVE MON RECOURS POURTANT  FONDE ET JUSTIFIE, 

A LA SUITE DE L'INTERVENTION DE CETTE EX-CHEF DE BUREAU AUPRES DE SON CABINET

.

UN AVOCAT PARISIEN QUI ME METTRA EN GARDE,

EN ME CONSEILLANT DE  DENONCER CETTE FONCTIONNAIRE,  AU MOTIF DONNE :

" QU'ELLE ETAIT PRETE A MON ENCONTRE A TOUTES LES REPRESAILLES,

DETERMINEE A ME DETRUIRE PAR TOUS LES MOYENS JUSQU'A LA MORT "

...

DES INTERVENTIONS  JUSQU'A  MON  VETERINAIRE

 QUI AU COURS D'UNE CONVERSATION M'INFORMERA ETRE AU COURANT

ET AVOIR VU CE  1 er  RAPPORT PSYCHIATRIQUEQUE JE NE LUI AVAIS POURTANT JAMAIS MONTRE

...

Un 1er examen psychiatrique qui n'avait pu que lui être montré par l'ex-chef de bureau qui, avait été sanctionnée par mon ministère par un changement de service pour avoir avec la compilcité d'une autre femme : médecin de l'administration,  mal géré mon dossier maladie et décidé, ensemble, de me radier des cadres sur mon lit d'hôpital pour abandon de poste ...

.

Je me souvenais en effet, d'un mois de Juin 2008 où j'avais été étonnée de rencontrer dans la salle de mon vétérinaire cette femme avec laquelle j'étais en procès et qui habitait à 200 kms de mon domicile en Savoie

.

Lors d'une conversation du mois de Juin 2010,

j'avais été amenée à  adresser des reproches à ce vétérinaire

concernant des refus de soins sur un de mes animaux :

un kyste laissé dans un sinus et qu'il lui laissera pendant 5 ans

jusqu'à la mort de ce chat, alors qu'il m'avait au tout début assuré lui enlever.

Je lui rappelais la présence inexpliquée en Juin 2008, dans la salle d'attente,

de cette ex-chef de bureau avec laquelle j'étais en procès et de son  refus subit opposé pour enlever ce kyste sur cet animal. Un refus  qui n'était pas anodin et qui ne pouvait que s'expliquer par la venue  de cette ex-chef de bureau dans la salle d'attente de mon vétérinaire. Une ex-chef de bureau sanctionnée par le Ministre et qui avait fait 200 Kms pour venir de Lyon voir mon vétérinaire dans ma région de Savoie où j'habitais désormais. Et qu reviendra très souvent le voir ... d'après les commentaires qui me seront faits...

...

Une ex-chef de bureau que je rencontrerai encore en Janvier 2009 ...

Soit  7 mois après l'avoir rencontrée chez mon vétérinaire ...

à une soirée de présentation des voeux de mon député où j'avais été invitée,

puis une nouvelle fois : le 13 Novembre 2014 à 17H45 

dans la salle d'attente de mon nouveau médecin

Un médecin très aimable, très attentif que je serai très vite obligé de quitter

tant son changement d'attitude à mon égard devenait de plus en plus évident.

...

Mon avocat parisien m'avait prévenu ... " elle vous suivra de partout ...

Cette femme est malade ... Il faut la dénoncer .... "

 

Difficile quand un personnage de cet acabit  intervient de partout

en mettant en garde tous les gens que je rencontre grâce à ce premier examen fallacieux et mensonger qui dit que c'est moi qui suis folle et qu'elle brandit de partout

.

Pour toute réponse devant mes questions, mon  vétérinaire me répondra  :

" Que j'étais folle  et malade ! "  Qu'il fallait que je me fasse soigner. "

                     "Et que de toute façon,il savait bien quoi penser de moi "                            

Quand je voudrai informer  ce vétérinaire

de la présence  d'autres examens psychiatriques,

que je lui avais d'ailleurs communiqués,

et qui contredisaient le premier examen psychiatrique avec  un jugement rendu

qui m'avait octroyé des dommages et intérêts à ce sujet,

celui-ci me répondra :

" Que seul le 1er rapport lui suffisait !Que c'était vraiment pas beau ! 

Que j'étais vraiment malade "

Et

" Que les autres examens qui venaient contredire

le 1er examen ne l'intéressaient pas

et qu'il ne voulait pas les voir "

.

Michèle FRANDIN

  __________

                       

 

 

 

 

RADIEE DES CADRES SUR MON LIT D'HOPITAL

Publié le 29/12/2014 à 19:19 par justicemichele Tags : travail histoire cadres fond femme moi centerblog article soi chien paris femmes
RADIEE DES CADRES SUR MON LIT D'HOPITAL

COMMENT L'ADMINISTRATION TRAITE SES FONCTIONNAIRES 

ET BAFOUE LE STATUT DE CEUX QUI SONT EN MALADIE

...

JUSQU'A LES VIRER

AU SOI-DISANT MOTIF D'ABANDON DE POSTE

ALORS QU'ILS SONT SUR LEUR LIT D'HOPITAL

POUR, ENSUITE  LES OBLIGER A LES FAIRE PASSER

DEVANT UN MEDECIN PSYCHIATRE

QUI, SOUS LES PRESSIONS,

VA ENONCER PLEIN DE FAITS MENSONGERS

POUR VOUS EMPECHER DE REPRENDRE VOS FONCTIONS

PARCE QUE L'ON N'ADMETTRA PAS

QUE LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF QUE VOUS AVEZ SAISI

AIT PU ANNULER L'ARRETE MINISTERIEL DE RADIATION

DES CADRES

QUE VOTRE ADMINISTRATION DEPARTEMENTALE

AURA FAIT PRENDRE PAR VOTRE MINISTRE

QUI N'ETAIT PAS AU COURANT DE LA MACHINATION

DIABOLIQUE QUI SE TRAMAIT CONTRE VOUS

.

C'EST AINSI QUE

HOSPITALISEE AU CHU DE GRENOBLE

DU 9 AU 20 MARS 1993

Pour des problèmes de sciatique importants en relation avec mon accident

Et pour des problèmes de mémoire dûs à mes 6 interventions chirurgicales

( dont 5 subies coup sur coup en 3 mois )

 ...

Avec, à l'issue de ce séjour dans ce CHU, une attestation

d'un retour à mon domicile en position allongée

...

 JE  SERAI  RADIEE  DES  CADRES  DE  MON  ADMINISTRATION

LE 15 MARS 1993

APRES 18 ANS D'EXERCICE

 

========================================================

                                              

  

 

HOSPITALISATION AU CHU DE GRENOBLE

DU 9 AU 20 MARS 1993

 Et le 15 MARS 1993

 MON MINISTRE  A PARISPRENDRA A MON ENCONTRE

UN ARRETE MINISTERIEL DE RADIATION DES CADRES

AU MOTIF D'ABANDON DE POSTE

A LA DEMANDE DE DEUX FONCTIONNAIRES FEMININS :

UN MEDECIN REGIONAL

DE L'ADMINISTRATION DEPARTEMENTALE

ET UNE CHEF DE BUREAU 

RESPONSABLE DE LA GESTION DE MON DOSSIER-MALADIE

APRES MON ACCIDENT

 

=============================================================

 

2èME PAGE DE L'ARRETE MINISTERIEL DE RADIATION

DES CADRES

PRIS A MON ENCONTRE

 

 

Faute d'avoir réussi

à faire prospérer l'arrêté ministériel de radiation des Cadres

qui  avait été  annulé par le Tribunal Administratif de LYON  en Mars 1994,

les deux fonctionnaires féminins qui avaient décidé de ma radiation,

tenteront d'avaliser d'une autre manière

cet arrêté ministériel de radiation des cadres 

en m'obligeant à passer devant un " expert "  en psychiatrie

qui visiblement,

 de par la teneur de son rapport

n'avait pu que subir des pressions

_________________________________________________________________________

 

Puisqu'entr'autres propos injurieux,

et pour mieux justifier mon impossibilite

de reprendre mon travail sur le plan psychique

 il  prétendra odieusement

" que j'avais utilisé de maladroites séductions

destinées à mettre l'interlocuteur de mon côté "

( ce qui sera contredit par l'expert psychiatre qui m'accompagnait )

" que j'étais paranoîaque et en proie au suicide "

ET CHOSE PLUS ETRANGE ENCORE

" que je n'avais fait aucune critique de mon histoire passée"

!!! ... ???

CE QUI PROUVAIT QUE LES DEUX FEMMES FONCTIONNAIRES

QUI L'AVAIENT DESIGNE

AVAIENT EMIS DES CRITiQUES AUPRES DE LUI CONCERNANT MA FACON D'EXERCER

LORSQUE J'ETAIS EN ACTIVITE

...

ALORS QUE JE N'AVAIS EU QUE DES APPRECIATIONS ELOGIEUSES

DU PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE

ET DES MAGISTRATS AVEC  LESQUELS JE TRAVAILLAIS

 PARALLELEMENT A L'ADMINISTRATION DONT JE DEPENDAIS  EGALEMENT 

...

MAIS UNE ADMINISTRATION

 DONT LES CHEFS DE SERVICE S'ETAIENT JURES DE TOUT FAIRE

POUR BRISER MA CARRIERE

____________________________________________________________________________

 

D'autres examens faits à ma demande pour contester ce premier rapport

feront état de mon plein équilibre moral et psychique

et du fait que mon combat contre mon administration

pour me défendre était justifié.

____________________________________________________________________________

 

Et c'est grâce à ces experts parisiens

que je pourrais reprendre mon travail

même si ce sera dans les pires conditions de bizutage

.

ET EN OCTOBRE 2000

LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LYON CONDAMNERA

MON MINISTRE REFERENT

A ME VERSER DES DOMMAGES ET INTERETS

POUR LES PREJUDICES RESULTANT DE L'OBLIGATION

QUI M'AVAIT ETE FAITE DE PASSER

DES EXAMENS PSYCHIATRIQUES

Le motif donné par le Tribunal portera sur le fait que

" l'obligation de passer des examens psychiatriques

m'avait empêchée de reprendre mon travail

sur une durée de 8 mois "

_______________________________ 

Voir a ce sujet

l'article sur

" UN RAPPORT PSYCHIATRIQUE DEGUEULASSE "

Suivi des autres examens psychiatriques

qui me permettront de reprendre mon travai

...l.

 

QUAND ON VEUT TUER SON CHIEN

NE DIT ON PAS QU'IL A LA RAGE  ? !

...

..

.

 

CONDAMNEE POUR MENACE DE MORT REITEREE

CONDAMNEE POUR MENACE DE MORT REITEREE

 

...

 

VOILA COMMENT,

PAR UN SIMPLE PLI DECOUVERT

DANS MA BOITE AUX LETTRES

LA VEILLE DE LA FETE DE LA ST SYLVESTRE

C'EST A DIRE LE 30 DECEMBRE 2007,

J'AI ETE AVISEE D'UN JUGEMENT

QUI M'A  CONDAMNEE

POUR " MENACE DE MORT REITEREE "

RENDU EN VIOLATION DE LA JURISPRUDENCE

DE LA COUR DE CASSATION

ET DE LA CONVENTION EUROPEENNE

DES DROITS DE L'HOMME QUI DIT QUE :

 

" EN L'ABSENCE DE DOCUMENTS,

IL NE PEUT Y AVOIR DE PROCES. "

 

LA COMMUNICATION DE  CE PLI,

LA VEILLE DU REVEILLON, A ETE FAITE

DANS LE BUT DE TENTER DE ME DESTABILISER

COMME

UNE FACON DES PLUS IRONIQUE

DE ME SOUHAITER UNE BONNE ANNEE

!

 

ET AU PIRE M'AMENER A ME SUICIDER,

SI JE N'AVAIS PAS ETE ASSEZ FORTE

...

POUR EN RIRE AU CONTRAIRE !

QUAND J'AI VU CETTE INFORMATION

COMMUNIQUEE POUR MOI

SUR  CE QUE J'APPELLERAI

 UN BOUT DE CHIFFON

.


UNE CONDAMNATION QUI APPARAIT DESORMAIS SUR MON CASIER JUDICIAIRE ET SUR TOUS LES FICHIERS DE POLICE ET DE GENDARMERIE

SUR LE STIC ET JUSQUE SUR INTERPOOL

ALORS QU'IL N'Y A JAMAIS EU D'INSTRUCTION NI DE JUGEMENT RENDU, NOTIFIE OU SIGNIFIE POUR QUE JE PUISSE EN FAIRE APPEL

...

JUSQUE SUR LA PUCE ELECTRONIQUE DE MA CARTE D'IDENTITE

QUE L'ON PASSE SYSTEMATIQUEMENT

DANS DES VISEURS DE LECTURE LORSQUE L'ON SEJOURNE

DANS DES HOTELS A L'ETRANGER

COMME CA M'EST DEJA ARRIVE

EN ITALIE OU  J'AI VU LE VISAGE DES GERANTS D'HOTEL

SE TRANFORMER, DE JOVIAL ET SYMPATHIQUES

QU'ILS ETAIENT ,

DEVENIR SOUDAINEMENT FROIDS A MON EGARD

LORSQUE DEUX JOURS APRES MON ARRIVEE

ILS ME DEMANDERONT MA CARTE D'IDENTITE

POUR LA PASSER DEVANT MOI

DANS LEUR VISEUR DE LECTURE

...


ET CELA, DANS LE CONTEXTE

D'UN VERITABLE HARCELEMENT

MENE TAMBOUR BATANT DEPUIS MON ACCIDENT

EN SEPTEMBRE 1990

OU MES REPRESENTANTS DEPARTEMENTAUX

EN TOUTE IMPUNITE

ONT MULTIPLIE A MON EGARD

LES ABUS DE CONFIANCE DE TOUTES  SORTES

:

 

DECEMBRE 1992

ORDRE DE NE FAIRE VIRER SUR MON COMPTE QUE

"0 F, 20 "

LE 23 DECEMBRE

EN CADEAU DE NOEL

 

ALORS QUE J'AVAIS DROIT A MES PLEINS SALAIRES

QUE MON MINISTERE REFERENT

ETAIT CENSE ENVOYER AU DEPARTEMENT

MAIS QUE JE NE PERCEVRAI JAMAIS

DURANT LES  CINQ ANNEES

DE MON ARRET DE TRAVAIL

CAR

ON ME METTRA ILLEGALEMENT

EN DISPONIBILITE POUR MALADIE

AVEC LE VERSEMENT ILLEGAL

D'INDEMNITES JOURNALIERES

DE SECURITE SOCIALE

...

DES INDEMNITES DE SECURITE SOCIALE

VERSEES  DE LA FACON LA PLUS IRREGULIERE

QU'IL SOIT

TANT DANS LEURS MONTANTS

QUE DANS LEUR PERIODICITE

JUSQU'A MEME RESTER 6 MOIS

SANS RIEN PERCEVOIR

.

DECEMBRE  1992,

MISE EN DEMEURE DE REPRENDRE MON TRAVAIL

AU MEPRIS

DE MES PROLONGATIONS D'ARRET DE TRAVAIL.

.

MARS 1993 :

RADIEE DES CADRES

AU MOTIF D'ABANDON DE POSTE

ALORS QUE J'ETAIS UNE 7ème FOIS HOSPITALISEE

AU CHU DE GRENOBLE

APRES 6 OPERATIONS SUBIES COUP SUR COUP

A LA SUITE D'UN GRAVE ACCIDENT

QUI M'AVAIT EMPECHEE DE REPRENDRE MON TRAVAIL

DEPUIS TROIS ANS ET DEMI

.

DE SEPTEMBRE 1990 AU 2 MAI 1995

( date de la reprise effective de mes fonctions )

PERIODE D'EVICTION de PRES DE TROIS ANS

SANS AUCUN REMUNERATION

RADIEE EGALEMENT DE MA MUTUELLE

ET DE LA SECURITE SOCIALE

...

ALORS QUE JE DEVAIS ETRE MISE

EN CONGE DE LONGUE MALADIE

DES LE 7ème MOIS

APRES MON ACCIDENT

CE QUI NE SERA FAIT QUE TREIZE ANS APRES

...

SUITE A MON  RECOURS

AUPRES DU TRIBUNAL ADMINISTRATIF

MENE SEULEET SANS AVOCAT

CAR AUCUN AVOCAT N'ACCEPTAIT DE ME DEFENDRE

...

SEPTEMBRE 1994 :

AU TERME DE MA CONSOLIDATION

APRES 5 ANNEES D'ARRET DE TRAVAIL

JE MANIFESTE MON DESIR DE REPRENDRE

MON TRAVAIL

COMME LE SEUL MOYEN DE RETROUVER UN SALAIRE ET MA REHADESION A LA SECURITE SOCIALE

DES CHIRURGIENS INTERLOQUES ME DIRONT NE PAS COMPRENDRE COMMENT J'AVAIS PU ETRE RADIEE  DE LA SECURITE SOCIALE AVEC  TOUTES LES PROLONGATIONS D'ARRET DE TRAVAIL QUI DEVAIENT EMPËCHER CETTE RADIATION ".

 

SEPTEMBRE 1994 :

IL SERA DECIDEAVEC UNE AUTRE FEMME

MEDECIN REGIONAL DE L'ADMINISTRATION

-QUI AVAIT DEJA  DECIDE DE MA RADIATION

DES CADRES ALORS

QUE J'ETAIS A NOUVEAU HOSPITALISEE DEPUIS 9 JOURS  -

DE ME FAIRE PASSER DEVANT UN PSYCHIATRE,

COMME UNE NOUVELLE TENTATIVE

POUR M'ELIMINER  A NOUVEAU,

CAR


ON N'ACCEPTAIT MAL DE ME VOIR REVENIR

PRENDRE MES FONCTIONS

DANS LA MEME VILLE

OU J'AVAIS ETE RADIEE DES CADRES.

 

4 OCTOBRE 2000,

LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF , OUTRE PLUSIEURS INDEMNISATIONS ACCORDEES,

CONDAMNERA MON MINISTRE REFERENT A ME PAYER DES DOMMAGES INTERETS

SUITE A LA DECISION DES REPRESENTANTS DEPARTEMENTAUX DE ME SOUMETTRE A UN EXAMEN PSYCHIATRIQUE

QUI TENTAIT DE DEMONTRER QUE J'ETAIS FOLLE, PARANOIAQUE, EN PROIE AU SUICIDE

ET AU PLUS GRAND DELIRE

__

SEPT  ANS APRES

DECEMBRE 2007

LE HARCELEMENT CONTINUE TOUJOURS

PUISQUE J'APPRENDS AVOIR ETE CONDAMNEE

POUR SOI-DISANTE MENACE DE MORT REITEREE

QUI N'A JAMAIS FAIT L'OBJET D'UNE INSTRUCTION,

CE QUI EST COMPLETEMENT ET TOTALEMENT ILLEGAL

.

UNE CONDAMNATION  POUR ME FAIRE PEUR

QUI SEMBLE S'ETRE GREFFEE

SUR DES FAITS DE  DENONCIATION CALOMNIEUSE

QUE L'ON ME REPROCHAIT EGALEMENT AVOIR COMMIS

ET  POUR LESQUELS JE N'AVAIS DEJA JAMAIS

PU AVOIR ACCES

A MON DOSSIER PENAL POUR POUVOIR ME DEFENDRE.

 

UNE ANNEE AVANT

EN 2006

J'AVAIS  SAISI   EN VAIN LE MINISTRE DE LA JUSTICE

POUR DENONCER CES FAITS DE DYSFONCTIONNEMENTS,

PUISQUE

LORS DE LA DERNIERE AUDIENCE,

J'AVAIS INFORME LES JUGES

DE

MON OBLIGATION DE QUITTER  LA SALLE

 POUR ALLER LES RECUSER,

COMME SEUL MOYEN DE DEFENSE,

QUAND ILS ME FERONT SAVOIR

" QU' ILS ALLAIENT ME JUGER  "

AU MOTIF

"QUE CETTE AFFAIRE AVAIT ASSEZ DURE."

ALORS QU'AUCUNE ORDONNANCE DE CLOTURE D'INSTRUCTION

N'AVAIT ETE RENDUE.

_____

 

DES MAGISTRATS QUI SEMBLAIENT MAL ACCEPTER

, QUE, SEULE  A LA BARRE,

ET POURTANT DANS LA PLUS GRANDE CORRECTION,

JE PUISSE LES CONTESTER FACE AU PUBLIC

EN INVOQUANT ENTR'AUTRE

L'IRRESPECT DE L'ARTICLE 6

DE LA COUR EUROPENNE DES DROITS DE L'HOMME

ET L'ARRET PASCOLINI

QUI OBLIGE EN LA REMISE DU DOSSIER PENAL

AVANT TOUTE INSTRUCTION ET TOUT JUGEMENT

.

 

CAR JE N'AVAIS TOUJOURS PAS PU AVOIR ACCES

AUX PIECES DE MON DOSSIER PENAL,

POUR POUVOIR ASSURER CORRECTEMENT MA DEFENSE

MALGRE TOUTES MES RECLAMATIONS

ET CELLES DE MON AVOCAT

DURANT LES CINQ ANNEES D'UNE INSTRUCTION

MENEE TOTALEMENT A CHARGE CONTRE MOI.

 

L' AVOCAT DES DEUX FEMMES FONCTIONNAIRES

QUI M'AVAIENT FAIT RADIER DES CADRES

SUR MON LIT D'HOPITAL

ET QUI AVAIENT REUSSI A ME FAIRE CITER

EN CORRECTIONNELLE

POUR DENONCIATION CALOMNIEUSE

S'Y REFUSAIT

A CHAQUE RELANCE, A CHAQUE SOLLICITATION

 

CE QUI CONSTITUAIT DEJA EFFECTIVEMENT

UNE GRAVE VIOLATION

DE LA CONVENTION EUROPEENNE DES DROITS DE L'HOMME

ET UN DYSFONCTIONEMENT FLAGRANT

DES SERVICES DE JUSTICE

QUI ETAIENT CONSTAMMENT INFORMES DE CES REFUS

.

" UNE MENACE DE MORT REITEREE "

QUE L'ON ME REPROCHAIT AVOIR COMMISE

MENEE DONC SANS INSTRUCTION

ET EN PLUS SANS JUGEMENT RENDU.

_

 

LE  DOSSIER CONCERNANT L'AFAIRE DE

DENONCIATION CALOMNIEUSE

QUE L'ON ME REPROCHAIT AVOIR COMMIS,

SERA RETROUVE ENFIN AU BOUT DE CINQ ANS !

MAIS  JE NE POURRAI PAS EN PRENDRE CONNAISSANCE

POUR AUTANT

PUISQUE

LE MAGISTRAT QUI PRESIDAIT LA SEANCE

DIRA  A L'HUISSIER PRESENT

QUI VOULAIT ME LE REMETTRE

 

" QU'IL FALLAIT QUE J'AILLE LE CHERCHER AU GREFFE "  !

 

OU J'IRAI ! MAIS OU, UNE NOUVELLE FOIS,

ON ME TIENDRA DES ARGUMENTS

QUI NE TENAIENT PAS LA ROUTE

QUE J'AVAIS ENTENDU TANT DE FOIS :

 

" ECRIVEZ - NOUS, ON VOUS REPONDRA  !  "

IL FAUT QUE CE SOIT VOTRE AVOCAT

QUI NOUS LE DEMANDE "

ALORS QUE CELUI-CI L'AVAIT FAIT

A PLUSIEURS REPRISES EN VAIN.

 

JUSQU'A ME PROPOSER A L'AVANT DERNIERE AUDIENCE

DE SIGNER

AVANT DE PRENDRE CONNAISSANCE DU DOSSIER

ET DE CE QU'IL CONTENAIT.

 

JE M'Y REFUSERAI

CAR

 

ON NE SIGNE JAMAIS UN DOSSIER

DONT ON N'A PAS VU LE CONTENANT.

IL Y AURAIT EU  A L'INTERIEUR LA MENTION

" FAIRE CONDUIRE IMEDIATEMENT AUX ECROUS

A LA FIN DE L'AUDIENCE   "

 

QUE C'EN ETAIT FINI POUR MOI

ET ON M'AURAIT REPLIQUE :

" SI VOUS AVEZ SIGNE ! 

C'EST DONC QUE VOUS ETIEZ BIEN  D'ACCORD !

POUR Y ALLEZ EN PRISON 

......

 

C'est l'Avocat DUPONT - MORETTI qui avait dit

lors de l'affaire D'Outreau

" Des juges comme le Juge BURGAUD qui a instruit

cette affaire,

j'en connais 50 en France. "

 

50 ! SEULEMENT ! JE TROUVE QU'IL EST ENCORE GENTIL !

...

Une infraction pour soit disant " menace de mort réitérée "

que l'on me reprochait avoir commise

sans savoir contre qui, quand et pourquoi,

QUI VA PERMETTRE OUTRANCIEREMENT A L'ETAT

DE ME PRELEVER 1090 EUROS

SUR MON CARNET DE CAISSE D'EPARGNE

MALGRE TOUTES MES CONTESTATIONS

AUPRES DU PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE,

AUPRES DES HUISSIERS QUI VONT M'EMVOYER

MOULTES COMMANDEMENTS DE PAYER

SOUS PEINE DE SAISIR MA VOITURE,

MES BIENS,  MES MEUBLES QU'ON VIENDRAIT PRENDRE

DANS MON APPARTEMENT FAUTE DE M'EXECUTER 

______

 

INFORMATION :

 

Le 21 Décembre 2011,

je reçois dans ma boîte aux lettres un courrier émanant du

Tribunal de Grande Instance de ma ville,

Dedans ... juste un chèque émanant du Trésor de Lyon-Amendes de 1090 euros

AVEC POUR LIBELLE  :

 

" REMBOURSEMENT AMENDE ANNULEE "

 

 

 

 

... ... ... ...

 

Si vous voulez en savoir plus

vous pouvez cliquer sur la rubrique  et sur l'article :

" UN RAPPORT PSYCHIATRIQUE DEGUEULASSE "

" Accusée à tort ...  tant de fois

Vers une rehabilitation totale  "

AMENDE PENALE SANS INSTRUCTION ET SANS JUGEMENT

Publié le 28/12/2014 à 13:20 par justicemichele Tags : couple image vie moi fond femme mort femmes soi pouvoir cadres
AMENDE PENALE SANS INSTRUCTION ET SANS JUGEMENT

AMENDE DE 1090 Euros ETABLIE LE 16 AVRIL 2008 , 

EN  REFERENCE A UNE CONDAMNATION POUR

" MENACE DE MORT REITEREE "

QUE L'ON M'A REPROCHEE AVOIR COMMIS

APRES AVOIR  INFORME LES JUGES

QUE JE QUITTAIS LA SALLE D'AUDIENCE

POUR ALLER AU GREFFE LES RECUSER

DANS LA MESURE OU ILS VOULAIENT ME JUGER

POUR SOIT DISANTE

DENONCIATION CALOMNIEUSE QUE J'AVAIS COMMIS

SANS QUE JAMAIS JE N'AIE PU AVOIR ACCES

A MON DOSSIER PENAL

POUR POUVOIR ME DEFENDRE

MALGRE MES NOMBREUSES RECLAMATIONS

ET CELLES DE MON AVOCAT

 SUR LES CINQ ANNEES D'UNE INSTRUCTION

QUI S'EST TRES VITE AVEREE

ETRE UNE INSTRUCTION BACLEE

POUR MIEUX DONNER RAISON

AUX DEUX FEMMES FONCTIONNAIRES

QUI AVAIENT MULTIPLIE A MON ENCONTRE

LES ABUS DE CONFIANCE DE TOUTES SORTES

DONT MA RADIATION DES CADRES

POUR ABANDON DE POSTE

ALORS QUE J'ETAIS  HOSPITALISEE DEPUIS 9 JOURS

AU CHU DE GRENOBLE

POUR DES PROBLEMES DE SCIATIQUES PARALYSANTES

ET DE MEMOIRE

EN RELATION AVEC UN GRAVE ACCIDENT SURVENU

3 ANS ET DEMI AVANT ET QUI AVAIT NECESSITE

6 OPERATIONS, DONT 5 EN TROIS MOIS

...

UN FAIT DE " MENACE DE MORT REITERE "

QUE L'ON M'A REPROCHE AVOIR COMMIS

ET POUR LAQUELLE IL N'Y A EN FAIT

JAMAIS EU D'INSTRUCTION

ET DONT LE JUGEMENT 

QUI DIT AVOIR ETE RENDU LE 23.10. 2007,

N' A JAMAIS ETE PORTE A MA CONNAISSANCE .

...

EN FAIT IL N'Y A JAMAIS EU DE JUGEMENT

...

ICI EN IMAGE, C'EST L'AVIS  DE L' HUISSIER

ANNOTE PAR MOI-MEME

...

LE MONTANT DE L' AMENDE DE 1090 EUROS

SERA  PRELEVEE ILLEGALEMENT

SUR MON COMPTE CAISSE D' EPARGNE,

MALGRE TOUTES LES CONTESTATIONS,

OPPOSITIONS BANCAIRES FAITES,

ET LA REQUETE ADRESSEE

AU PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE,

POUR QU'IL ME FASSE COMMUNIQUER CE JUGEMENT

.

CE COMMANDEMENT NE MENTIONNANT PAS

LES OBLIGATOIRES VOIES DE RECOURS ET DELAIS D'APPEL,

AVEC LA COPIE DU JUGEMENT

N'AVAIT AUCUNE VALEUR JURIDIQUE

MAIS ON NE S'EMBARASSERA PAS DE LA LEGALITE

POUR PRELEVER CETTE SOMME D'AUTORITE

.

IL ME FAUDRA TROIS ANS

DE COURRIERS DE CONTESTATIONS

TRANSMIS A DE HAUTS MAGISTRATS

POUR QUE CETTE AMENDE DE 1090 EUROS

ME SOIT REMBOURSEE

.

PAR VOIE DE CONSEQUENCE,

J'ETAIS DONC BIEN EN DROIT DE DEMANDER 

A MADAME  LE GARDE DES SCEAUX

ET MINISTRE DE LA JUSTICE,

CHRISTIANE TAUBIRA

DE PROCEDER A UNE INDEMNISATION DE 60 000 EUROS

POUR LES PREJUDICES SUBIS

D'ORDRE MORAL ET MATERIEL 

AVEC L'ASSURANCE DONNEE

PAR UNE  INFORMATION ECRITE

QUE

CETTE CONDAMNATION DEGUEULASSE

- DONT MON ADMINISTRATION, PAR REPRESAILLE, 

SE SERT DE PARTOUT

POUR AVISER LES PERSONNES DE MON ENTOURAGE -

A BIEN ETE ENLEVEE DE MON CASIER JUDICIAIRE

.

A CE JOUR, 20 AVRIL 2015,

MALGRE LA PROMESSE FAITE

DE MADAME LE GARDE DES SCEAUX

PAR UN COURRIER DU 13 FEVRIER 2014

QUE L'ON PROCEDERAIT A UNE ETUDE DE MA RECLAMATION

JE N'AI TOUJOURS AUCUNE REPONSE

.

UN SEUL COURRIER DU MOIS DE SEPTEMBRE 2014

ADRESSE PAR

LES SERVICES DU  PROCUREUR DE LYON

- SUITE A LA LETTRE  DE MADAME LE GARDE DES SCEAUX-

  ME DEMANDANT

DE CONFIRMER MON IDENTITE

POUR POUVOIR ACCEDER  A MON CASIER JUCIAIRE

ET AUQUEL J'AI IMMEDIATEMENT REPONDU

EST TOUJOURS  LUI AUSSI

SANS REPONSE DEPUIS SEPTEMBRE 2014.

...

                                   .... ... ... ...

 

UNE CONDAMNATION POUR MENACE DE MORT REITEREE

QUI APPARAIT TOUJOURS SUR LES FICHIERS DE POLICE,

DE GENDARMERIE,

JUSQUE SUR INTERPOL

JUSQUE SUR LE FICHIER SCHENGEN

ET DONT UNE DES FONCTIONNAIRES

AVEC LESQUELLES JE SUIS TOUJOURS EN PROCES

MONTRE A TOUTES LES PERSONNES QUE JE RENCONTRE

MEDECINS, VOISINS, RELATIONS DIVERSES,

POUR LEUR DIRE DE SE MEFIER DE MOI

JUSQU'A DES MEDECINS QUI VONT MEME EN ETRE AVERTIS.

 

C'EST AINSI QU'EN 2013,

TRES PEU DE TEMPS APRES L'AMENAGEMENT D'UN

NOUVEAU COUPLE DE JEUNES COPROPRIETAIRES,

DANS MA RESIDENCE,

IL ME SERA FAIT LA REFLEXION

QU'ILS AVAIENT APPRIS QU'IL FALLAIT

QU'ILS  SE MEFIENT DE MOI,

AU MOTIF QUE J'ETAIS  UNE FEMME MECHANTE

...

ET QUE MON OPHTALMOLOGUE

QUI ME SUIVAIT DEPUIS PLUSIEURS ANNEES

DECIDERA DU JOUR AU LENDEMAIN

D'ARRETER LA PRESCRIPTION DE GOUTTES OCULAIRES

POURTANT ORDONNEES A VIE

POUR EVITER LA CECITE

A CAUSE DE LA SURVENUE D'UN GLAUCOME :

CONSEQUENCE DE  MULTIPLES FRACTURES

AUX DEUX POIGNETS AYANT ENTRAINE D'IMPORTANTES

NEVRALGIES CERVICO-BRACHIALES

.

CETTE OPHTALMOLOGUE AVAIT DEJA BIEN ESSAYE

UN AN ET DEMI AVANT

ELLE ETAIT UN PEU GENEE

ELLE S'ETAIT UN PEU GRATTEE LA TEMPS JUSTE AVANT

JE M'ETAIS  PENSEE INTERIEUREMENT

" QU'EST-CE QU'ELLE VA ME SORTIR ! "

POUR M'ENTENDRE PROPOSER L'ARRET DES GOUTTES

JE LUI REPONDRAI QUE SI J'ARRETE UN JOUR

LA PRESCRIPTION DE CES GOUTTES,

J'AI MAL AUX YEUX ET NE PEUT PLUS LIRE

.

DANS SON NOUVEAU  REFUS DE CONTINUER

A ME PRECRIRE CES GOUTTES

ELLE ME DIRA POUR SE JUSTIFIER DANS SA DECISION

DE NE PLUS ME COMPTER DANS SA CLIENTELE

A

" QUE SON SECRETARIAT ET LES JEUNES FEMMES

QUI S'OCCUPAIENT DE MOI LORS DES EXAMENS

DE FOND D'OEIL ET D'ORTHOPTIE

S'ETAIENT SENTIES AGRESSEES ET MENACEES AVEC MOI "

.

APRES DE TELS PROPOS

JE COMPRENDRAI IMMEDIATEMENT D'OU VENAIT

UNE TELLE PRESSION

JE ME DEPLACERAI IMMEDIATEMENT A SON CABINET

ET M'ADRESSERAI

A CES EMPLOYEES QUI SOI-DISANT S'ETAIENT SENTIES

AGRESSEES ET MENACEES

.

A MA QUESTION POSEE DE SAVOIR SI CES PERSONNES

AVAIENT EU DES MOTIFS SUFFISANTS DE SE PLAINDRE

 LORS DES PRECEDENTS RENDEZ-VOUS,

IL ME SERA REPONDU

QUE JE M'ETAIS TOUJOURS BIEN COMPORTE AVEC ELLES

ET QU'ELLES N'AVAIENT  AUCUN REPROCHE A M'ADRESSER

 ..

J'AI IMMEDIATEMENT COMPRIS

QUE CE MEDECIN AVAIT SUBI LES PRESSIONS

DE MON ADMINISTRATION

ET NOTAMMENT DE CETTE FONCTIONNAIRE

QUI AVAIT MULTIPLIE LES ABUS DE POUVOIR AVEC MOI

ET QUE MON MINISTRE REFERENT A PARIS

AVAIT SANCTIONNEE EN LA CHANGEANT DE SERVICE

.

UN CHANGEMETN DE SERVICE JAMAIS ACCEPTE

QUI VA PROVOQUER REPRESAILLES SUR REPRESAILLES

AVEC L'ASSURANCE DONNEE PAR CETTE  FONCTIONNAIRE

" QU'ELLE CHERCHERA  A ME DETRUIRE

PAR TOUS LES MOYENS

JUSQU'A LA MORT EN INTERVENANT PARTOUT CONTRE MOI

ET EN FAISANT COURIR SUR MOI

DE FAUSSES INFORMATIONS ET RUMEURS MENSONGERES

AURPES DE TOUTES LES PERSONNES

QUE JE SERAI AMENEE A RENCONTRER "

.

J'ENVERRAI TOUT DE SUITE UN COURRIER A CE MEDECIN

ET UNE COPIE AU CONSEIL DE L'ORDRE

...

UN  COURRIER QUI POURRAIT ETRE TRANSMIS AUSSI

AU

PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE

POUR L'OUVERTURE D'UNE INFORMATION

MAIS POURQUOI FAIRE

PUISQUE,

EN M'EMPECHANT D'AVOIR ACCES A MON DOSSIER PENAL

POUR UNE AFFAIRE DE DENONCIATION CALOMNIEUSE

CETTE FEMME FONCTIONNAIRE A SUBI DEJA

D'IMPORTANTES PROTECTIONS DES MAGISTRATS

CE QUI VA LUI PERMETTRE

  DE POURSUIVRE SES REPRESAILLES

DANS LA PLUS TOTALE IMPUNITE

.

 Même si je sais devoir subir jusqu'à la fin de mes jours des représailles constantes de la part de mon bourreau, je m'adresse à   MADAME TAUBIRA

POUR LUI DIRE

"

QU'ATTENDEZ-VOUS MADAME LE GARDE DES SCEAUX

POUR ME FAIRE ACCORDER

 LES DOMMAGES ET INTERETS

AUXQUELS J'AI DROIT

ET L'ASSURANCE QUE VOUS ETES BIEN INTERVENUE

AUPRES DES SERVICES DE LA JUSTICE

  POUR FAIRE ENLEVER DES FICHIERS

CE FAIT DEGUEULASSE

QUE L'ON ME REPROCHE AVOIR COMMIS

?????????????????????

SI RIEN N'EST TOUJOURS FAIT

ON PEUT PENSER AVEC RAISON

QUE MEME LA JUSTICE  S' AMUSE DONC

D'AVOIR PU ME PIEGER AINSI

.

CALOMNIEE, DIFFAMEE, HUMILIEE, RABAISSEE ...

Publié le 20/12/2014 à 17:38 par justicemichele Tags : histoire mort travail fond france homme moi centerblog possession cadres pouvoir soi blog cadre carte voiture papier femmes
CALOMNIEE, DIFFAMEE, HUMILIEE, RABAISSEE ...

 

CALOMNIEE, DIFFAMEE, HUMILIEE, RABAISSEE, SPOLIEE, RUINEE

...

OU

COMMENT ON TRAITE LES FONCTIONNAIRES

DANS L'ADMINISTRATION

QUAND ILS VEULENT REVENDIQUER LEURS DROITS

...

LEURS DROITS QUE L'ON A BAFOUES

ET LEUR STATUT QUE L'ON A VIOLE

... 

JUSQU'A LES RADIER DES CADRES POUR ABANDON DE POSTE

ALORS QU'ILS SONT HOSPITALISES APRES UN GRAVE ACCIDENT

.

JUSQU'A LES OBLIGER A SUBIR  DES EXAMENS PSYCHIATRIQUES

QUAND ILS VOUDRONT  REPRENDRE LEUR TRAVAIL

AU TERME DE LEUR CONSOLIDATION

AVEC UN "  EXPERT "  EN PSYCHIATRIE AGREE ... PAR UNE COUR D'APPEL ...EN PLUS !

QUI FERA, SUR ORDRE,

ETAT DE CE QU'IL CONSIDERAIT COMME MA  PARANOIA

ET TENDANCE AU SUICIDE

POUR TENTER DE M' ELIMINER DEFINITIVEMENT

.

JUSQU'A TENTER DE M' IMPLIQUER DANS DES AFFAIRES

QUE JE N'AI  PAS COMMISES

COMME

UN FAIT REPROCHE DE MENACE DE MORT REITERE

DECIDE A MON ENCONTRE ...

SANS INTRUCTION ET SANS JUGEMENT

SANS JAMAIS SAVOIR QUI J'AVAIS AINSI PU MENACER,

ET DONT L'AMENDE PENALE A VERSER A L'ETAT DE 1090 E

PRELEVEE D'AUTORITE PAR DES HUISSIERS

APRES MISE EN DEMEURE ET MENACES ECRITES

  DE  SAISIR

 MES MEUBLES,  MA VOITURE

ET TOUS LES BIENS QUI ME RESTAIENT

( après que l'on m'ait déjà tant spoliée )

ME SERA REMBOURSEE SANS PROCES

AU TERME DE 4 ANS DE COURRIERS DE CONTESTATIONS

AUPRES DE HAUTS  MAGISTRATS

MAIS UNE INFRACTION QUI RESTE TOUJOURS SUR MON CASIER JUDICIAIRE ET SUR LA PUCE ELECTRONIQUE DE MA CARTE NATIONALE D'IDENTITE

MALGRE LES RECLAMATIONS ADRESSES TANT A CHRISTIANE TAUBIRA, GARDE DES SCEAUX

QU'AU PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE

.

CITEE DEVANT LE TRIBUNAL CORRECTIONNEL

POUR DENONCIATION CALOMNIEUSE

A LA DEMANDE DES DEUX FEMMES DE MON ADMINISTRATION QUI M'AVAIENT FAIT RADIER DES CADRES PUIS DECIDE DE ME FAIRE PASSER DEVANT UN PSYCHIATRE QUI DE PAR LA TENEUR DE SON RAPPORT QUE L'ON PEUT LIRE ICI SUR MON BLOG N'AVAIT PU QUE FAIRE L'OBJET DE PRESSIONS DE LAPART DE MES DEUX ADVERSAIRES QUI L'AVAIENT DESIGNE

...

JUSQU'A ME PROPOSER  UNE AMNISTIE EN PLEINE AUDIENCE

CAR J'AVAIS CONTESTE DES LE  DEBUT DE CETTE INSTRUCTION LE FAIT DE NE PAS AVOIR  ACCES A MON DOSSIER PENAL POUR POUVOIR ARGUMENTER ET AINSI ME DEFENDRE PAR UN JEU DE CONCLUSIONS A REMETTRE

.

APRES MON REFUS D'ACCEPTER L'AMNISTIE PROPOSEE PAR LE PRESIDENT DE SEANCE

JE SERAI CONDAMNEE PAR DEFAUT

A  UNE  PEINE DE 2 MOIS DE PRISON AVEC SURSIS

SUITE A UN JUGEMENT RENDU PAR DEFAUT,

AVERTIE APRES LE JUGEMENT DE LA DATE DE L'AUDIENCEOU ON ALLAIT ME CONDAMNER

...

UNE PEINE DE PRISON DE 2 MOIS AVEC SURSIS

QUI SE TROUVE ANORMALEMENT

TOUJOURS SUR MON CASIER JUDICIAIRE

...

UN JUGEMENT CONTRE LEQUEL JE FERAI  OPPOSITION

POUR CE FAIT DE DENONCIATION CALOMNIEUSE REPROCHE

A LA DEMANDE DES  DEUX FEMMES FONCTIONNAIRES

CHARGEES DE GERER MON DOSSIER MALADIE

SUITE A UN GRAVE ACCIDENT

.

CONDAMNEE PAR LE TRIBUNAL CORRECTIONNEL D'UNE GRANDE VILLE DE FRANCE

DONT JE RELEVAIS QUAND J'ETAIS EN ACTIVITE

SANS AVOIR JAMAIS EU ACCES

A MON DOSSIER PENAL

POUR POUVOIR ME DEFENDRE

...

AVEC DES MAGISTRATS

ET  UN  PROCUREUR DONT JE DEPENDAIS 

LORSQUE J'ETAIS EN ACTIVITE

ET

DONT LES APPRECIATIONS QU'ILS AVAIENT POURTANT TOUS PORTE

CHAQUE ANNEE ETAIENT  PLUS QU'ELOGIEUSES

PUISQU'ILS AVAIENT RECONNU

SUR DES DOCUMENTS ECRITS

QUE J'AI GARDES

ET QUE J'AI TOUJOURS EN MA POSSESSION

" QUE DOTE D'UN EXCELLENT BAGAGE JURIDIQUE

JE FAISAIS PREUVE

D'UNE  CONSCIENCE PROFESSIONNELLE

REMARQUABLE "

ET

" D'UNE TRES GRANDE COMPETENCE

DANS LES DOSSIERS

POUR  LESQUELS J'ETAIS SPECIALISEE "

ET QU'ILS ME CONFIAIENT

...

LES MAGISTRATS N'ONT PAS LE DROIT D'ETRE JUGES ET PARTIES

IL ETAIT DONC  TOTALEMENT ILLEGAL

QUE LES MAGISTRATS DE LA VILLE OU J'AVAIS EXERCE

POURSUIVENT CONTRE MOI LEUR INSTRUCTION

ET QU'ILS RENDENT DES DECISIONS

ET EN PLUS

 SANS ME PERMETTRE D'AVOIR ACCES

A MON DOSSIER PENAL

PUISQUE L'INSTRUCTION DEVENAIT AINSI BACLEE

ET TOTALEMENT A CHARGE

.

JUSQU'A LA COUR DE CASSATION

POURTANT CHARGEE DE DEFENDRE LE DROIT

QUI IRA JUSQU'A REJETER 

MES SEPT REQUETES EN SUSPICION LEGITIME

POUR FAIRE DEPAYSER LE PROCES

SEPT REQUETES QUE NOUS AVIONS DEPOSEES 

AVEC MON AVOCAT

DURANT LES CINQ ANNEES D'UNE INSTRUCTION ... BIDON ...

CAR NOUS N'ARRIVIONS PAS A NOUS FAIRE REMETTRE LE DOSSIER PENAL

POURTANT TANT DE FOIS DEMANDE

...

JUSQU'A CE QUE LE 11 SEPTEMBRE 2007,

ALORS QUE JE VENAIS DE  DEMANDER POUR LA 13 ème FOIS  

LE REPORT DE L'INSTRUCTION,POUR DEFAUT D'ACCES AU DOSSIER PENAL 

MES JUGES M'INFORMENT QU'ILS ALLAIENT ME JUGER 

SANS QU'IL AIT ETE RENDU  EN PLUS

 D'ORDONNANCE DE CLOTURE DE L'INSTRUCTION

...

CE QUI CONSTITUE UN VICE DE FORME IMPORTANT

SUSCEPTIBLE DE FAIRE ANNULER TOUTE LA PROCEDURE

" CETTE AFFAIRE A ASSEZ DURE

NOUS ALLONS MAINTENANT VOUS JUGER "

DECLARERA LE PRESIDENT DE SEANCE

EN S'ADRESSANT A MOI

... 

PUIS LE PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE SE LEVERA 
 POUR CONFIRMER LA DECISION PRISE PAR LE PRESIDENT  CONTRE MOI
QU'ON ALLAIT EFFECTIVEMENT ME JUGER 

...

UN PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE

QUI N'AURAIT PAS DU PRENDRE PARTI AU DEBAT

PUISQUE

C'ETAIT LE MEME PROCUREUR  DE LA REPUBLIQUE

QUI,  PLUSIEURS ANNEES AUPARAVANT

AVAIT PORTE

DES APPRECIATIONS ELOGIEUSES A MON SUJET

SUR UN  BULLETIN D'ANNOTATION

...
 MEME SI SES APPRECIATIONS

ETAIENT DE TRES BONNES APPRECIATIONS 

IL NE POUVAIT PARTICIPER A CE PROCES

...
 

 J'AI CRU QUE JE REVAIS

QUE C'ETAIT UN CAUCHEMAR

ET QUE J'ALLAIS ME REVEILLER

.

J'AI PENSE ALORS A TOUS CEUX QUE L'ON AVAIT

CONDAMNES A TORT

DANS L'ANCIENNE RUSSIE DE STALINE

...

TOUS MES DROITS DE LA PARTIE CIVILE QUE J'ETAIS

PUIS DE LA DEFENSE QUE J'ETAIS DEVENUE

- PUISQUE DE VICTIME EN AYANT DEPOSE PLAINTE

J'ETAIS DEVENUE ACCUSEE -

ETAIENT BAFOUES ...TOTALEMENT BAFOUES

...


LORSQUE LE PRESIDENT DE SEANCE COMMENCERA

A ME POSER ILLEGALEMENT DES QUESTIONS

ET QUE JE PRENDRAIS CONSCIENCE

QUE L'ON ABORDAIT LA PHASE DU JUGEMENT

JE FERAI  SAVOIR AUX MAGISTRATS PRESENTS

QUE CE QU'ILS FAISAIENT

ETAIT CONTRAIRE  AUX DROITS DE LA DEFENSE

ET AUX PRINCIPES EDICTES

PAR LA COUR EUROPEENNE DES DROITS DE L'HOMME

ET QUE DE CE FAIT JE ME VOYAIS DANS L'OBLIGATION

DE QUITTER LA SALLE D'AUDIENCE

POUR ALLER LES RECUSER

...


J'IRAI  REMETTRE AU GREFFE

MA DEMANDE DE RECUSATION EN LA MOTIVANT

ET FERAI APPOSER LE TAMPON DU GREFFE

A LA DATE DU 11 SEPTEMBRE 2007

QUI ETAIT  LE JOUR  OU L'ON AVAIT DECIDE

DE FIXER L'AUDIENCE DE JUGEMENT CONTRE MOI

.

LE GREFFE  AURAIT DU INFORMER

IMMEDIATEMENT LE PRESIDENT DE SEANCE

ET LES MAGISTRATS DEVANT MON DEPART

AURAIENT DEJA DU SUSPENDRE L'AUDIENCE

.

J'APPRENDRAI BIEN PLUS TARD

QU'ILS AVAIENT CONTINUE  ILLEGALEMENT A DEBATTRE

AVEC L'AVOCAT DES PARTIES ADVERSES

HORS MA PRESENCE

.

3 MOIS APRES, LE 31 DECEMBRE 2007, VEILLE DU REVEILLON DE LA ST SYLVESTRE, ET DU NOUVEL AN

JE DECOUVRIRAI DANS MA BOITE AUX LETTRES UNE SIMPLE MISE EN DEMEURE

SUR UN TOUT PETIT BOUT DE PAPIER DU SERVICE DE LA TRESORERIE DE LYON-AMENDES

" DERNIER AVIS AVANT SAISIE "

M'INFORMANT QUE

LE 23 OCTOBRE 2007 J'AVAIS ETE CONDAMNEE POUR MENACE DE MORT REITEREE

ET QUE JE DEVAIS PAYER A L'ETAT UNE AMENDE DE 1090 EUROS

...

A CE MOMENT LA, JE NE SAVAIS PAS ENCORE

QUE LES MAGISTRATS

QUI AVAIENT CONTINUE A DEBATTRE EN MON ABSENCE

M'AVAIENT CONDAMNEE AUSSI PARALLELEMENT 

POUR DENONCIATION CALOMNIEUSE

A LA DEMANDE  DES DEUX FONCTIONNAIRES FEMININES

QUI M'AVAIENT  FAIT RADIER DES CADRES

SUR MON LIT D'HOPITAL

PUIS OBLIGEE DE ME SOUMETTRE

A UN EXPERT PSYCHIATRIQUE

QUI DIRA QUE J'ETAIS FOLLE

POUR M'EMPECHER DE REPRENDRE MON TRAVAIL

.

MA CONDAMNATION POUR DENONCIATION CALOMNIEUSE,

JE NE L'APPRENDRAI  QU'AU COURS DE L'ANNEE 2008

QUAND L'HUISSIER DE MA VILLE

M'ENVERRA UN 1er  COMMANDEMENT DE PAYER,

PUIS PLUSIEURS AUTRES COMMANDEMENTS

POUR LUI REGLER UNE SOMME DE 3000 EUROS

DE DOMMAGES ET INTERETS

AUX DEUX FEMMES FONCTIONNAIRES

QUI AVAIENT MULTIPLIE A MON ENCONTRE

LES ABUS ET EXCES DE POUVOIR

PENDANT MON ARRET-MALADIE. 

DANS LE  JUGEMENT QUI ME CONDAMNAIT ET DONT JE NE PRENDRAI CONNAISSANCE QUE PAR UN SIMPLE PLI ENVOYE DANS MA BOITE
APRES PLUSIEURS RECLAMATIONS

QUE LE 23 DECEMBRE 2011, SOIT 4 ANS APRES !!! ... !!! ... !!!

Un jugement qui ne me sera jamais signifie pour que je ne puisse pas en faire appel

IL SERA FAIT MENTION DU FAIT

" QU'IL ETAIT  CONTRADICTOIRE "

ALORS QU'IL AVAIT ETE RENDU LUI AUSSI PAR DEFAUT

.

IL SERA EGALEMENT FAIT  ETAT DANS CE JUGEMENT RENDU A MON ENCONTRE

ET QUI NE ME SERA JAMAIS SIGNIFIE MEME ENCORE A CE JOUR SEPT ANS APRES

 QUE "  MON AVOCAT ET MOI-MEME

ETIONS PRESENTS POUR PRESENTER

NOS MOYENS DE DEFENSE "

ET QUE NOUS ETIONS EGALEMENT PRESENTS

TOUS LES DEUX POUR L'AUDIENCE DE JUGEMENT "

CE QUI ETAIT TOTALEMENT FAUX

PUISQUE ETANT PARTIE AU TOUT DEBUT DES DEBATS

SUR LE FOND

NI MON AVOCAT NI MOI-MEME N'AVIONS ETE AVISES

QUE

L'AUDIENCE DE JUGEMENT AVAIT ETE FIXEE

POUR LE 23 OCTOBRE 2007

. 

UNE PROCEDURE INTENTEE CONTRE MOI POUR DENONCIATION CALOMNIEUSE

QUI DURE DEPUIS 13 ANS DANS SES CONTESTATIONS

ET POUR LAQUELLE ON M'A CONDAMNEE RECEMMENT AUX DEPENS CIVILS

ALORS QUE L'AFFAIRE PENALE N'EST TOUJOURS PAS TERMINEE

PUISQUE, A MA DEMANDE, J'AI ETE ENTENDUE COMME VICTIME

PAR LES SERVICES DE POLICE,

CAR J'AVAIS DES ELEMENTS NOUVEAUX A APPORTER

CENSES ME DONNER RAISON ET PROUVER QUE JE NE POUVAIS AVORI COMMIS

CE FAIT DE DENONCIATION CALOMNIEUSE

QUI M'ETAIT REPROCHE

.

UNE AUDITION QUI NECESSITAIT UNE ENQUETE

ET QUI N'A TOUJOURS PAS ETE PORTEE

A MA CONNAISSANCE

MALGRE MES DERNIERES RECLAMATIONS

QUI ONT EU POUR EFFET DE REPORTER

LE DELAI DE PRESCRIPTION

POUR CLOTURERL'AFFAIRE PENALE.

.

UNE AFFAIRE VICIEE PLUSIEURS FOIS EN LA FORME

PARCE QU'IL FALLAIT ATTENDRE LA FIN DU PROCES PENAL

POUR ACTIONNER L'AFFAIRE AU CIVIL

QUI M'A OBLIGEE A PAYER LES DEPENS DE RECOURS

POUR L'AFFAIRE CIVILE

A LA DEMANDE DE MES DETRACTRICES

ET QUI M'OBLIGERAI A PAYER

EGALEMENT LES DOMMAGES ET INTERETS

AUXQUELS LES JUGES M'ONT ILLEGALEMENT CONDAMNEE.

.

CE BLOG

C'EST L'HISTOIRE

D'UN CADRE DE LA FONCTION PUBLIQUE D'ETAT

TITULAIRE D'UNE LICENCE,  D'UNE MAITRISE EN DROIT

ET D'UN DIPLOME D'ETUDES SUPERIEURES DE DROIT PUBLIC

QUI A SOUVENT DU SE DEFENDRE SEULE DEVANT LE REFUS DE NOMBREUX AVOCATS

DE S'OCCUPER DE SON AFFAIRE ET QUI A GAGNE SEULE PLUSIEURS PROCES

MAIS A QUEL PRIX

...

AU PRIX DE REPRESAILLES CONSTANTES

DANS TOUS MES DOMAINES D'ACTIONS

PARCE QUE CETTE AFFAIRE  MET EN CAUSE L'ETAT DANS SA RESPONSABILITE CIVILE

FACE A DES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX

QUI ONT MULTIPLIE LES ABUS DE POUVOIR

DANS UN CONTEXTE DE  HARCELEMENT GIGANTESQUE

QUI DURE DEPUIS MAINTENANT 40 ANS

...

FACE A LEUR FONCTIONNAIRE,SEULE CONTRE TOUS,

MAIS DETERMINEE DANS SON COMBAT

SANS AVOIR JAMAIS SOMBRE

DANS LA DEPRESSION OU DANS L'AFFLICTION

...

CE BLOG

C'EST MON HISTOIRE

...

ET JE N'EN SUIS PAS FIERE

...

Michèle FRANDIN

MAI 2014

___

 

 

 

.

Le Harcèlement, ça peut commencer comme ça.

...

.

LE HARCELEMENT MORAL

LE HARCELEMENT MORAL

LE HARCELEMENT MORAL

DANS

LES ADMINISTRATIONS

...

.

UN MAL QUI REPAND LA TERREUR

COMME AUTANT DE TORTURES MORALES INFLIGEES,

COMME AUTANT DE VIOLS PERPETRES,

...

COMME SI ON ETAIT SUR UN CHAMP DE BATAILLE

AVEC LE HARCELEUR ( HOMME OU FEMME )

QUI CHERCHE A DESTABILISER SA PROIE PAR TOUS LES MOYENS

SANS QUE CELA N'ENTRAINE CHEZ LUI OU CHEZ ELLE

AUCUN ETAT D'AME, AUCUNE CULPABILITE, AUCUN  REMORDS,

...

POUSSANT LA TYRANNIE JUSQU'A SE PLACER EN VICTIME

EN RENDANT L'AUTRE RESPONSABLE DE CE QUI NE VA PAS

...

UN HARCELEUR QUI N'AGIT JAMAIS A DECOUVERT MAIS DE FACON SOUTERRAINE

DANS SON ENTREPRISE DE DESTRUCTION  INSIDIEUSE ET ACHARNEE

...

CAR CE QUI LE MOTIVE C'EST DE FAIRE DE LA VIE DU HARCELé  UN ENFER

EN INTERVENANT  PARTOUT OU VA SA VICTIME

...

PARCE QU'IL LA SUIT DE PARTOUT AVEC LES MOYENS SOPHISTIQUES

DONT DISPOSE L'ADMINISTRATION :

PAR LE SUIVI DES COURRIERS ... A LA POSTE ...

SUR LES BOITES MAIL ...

LE SUIVI  PAR SATELLITE 

ET PAR LES GPS INSTALLES SUR LES VOITURES

...

JUSQU'AUPRES DE SES  VOISINS

DES VOISINS AUPRES DESQUELS

ON IRA COLPORTER DES RUMEURS MENSONGERES

CHAQUE NOUVEAU VOISIN ... DES QU'IL EN ARRIVERA UN

" ATTENTION !

MEFIEZ VOUS D'ELLE C'EST UNE FEMME TRES MECHANTE.

ELLE FAIT DES PROCES A TOUT LE MONDE  "

 DIRA T'ON A MON SUJET A PLUSIEURS DE MES VOISINS

COMME M'EN FERA PART UN JOUR L'UN DE CEUX CI

...

JUSQUE DANS LES RELATIONS AMICALES

DONT L'UN D'ENTRE EUX SE PLAIRA

 LORS D'UNE INTERPELLATION GOGUENARDE,

A ME  DIRE 

AH ! IL PARAIT QUE SI ON T'A VIREE

C'EST PARCE QUE TU NE SAVAIS PAS TRAVAILLER ! "

...

OU ENCORE

" ILS SONT ARRIVES A CE QU'ILS VOULAIENT "

..

LES RELATIONS  AMOUREUSES NE SERONT PAS EPARGNEES

AU CONTRAIRE, ELLES FIGURENT MEME EN TETE DE LISTE

DANS LA DEMARCHE DE CEUX

QUI ONT DECIDE DE SE VENGER

POUR QUE LES LIENS TISSES RECENTS N'ABOUTISSENT PAS

OU QUE LES LIENS ANCIENS  SE DEDOUBLENT ...

EN QUENOUILLE

PARCE QU'ON AURA REUSSI A FAIRE RENTRER

LE LOUP DANS LA BERGERIE

...

AVEC DES PERSONNES  QUE L'ON VA RENCONTRER

ET QUI VONT VITE  NOUS SOLLICITER

QUI VONT NOUS FAIRE CROIRE QU'ILS SONT DES AMIS

PETITS CADEAUX ... INVITATIONS ... SOIREES CINE,

CONFERENCES, THEATRE,

JUSQU'A  PROPOSER DES TRAVAUX DE BRICOLAGE

CHEZ VOUS ...GRATUITS  ... ( QUI Y RESISTERAIT ! )

ET QUI SE REVELERONT TRES VITE ETRE DE FAUX AMIS

PARCE QU'ILS AURONT RECU DES ORDRES

DE RENTRER DANS VOTRE MAISON PAR TOUS LES MOYENS 

ET Y FAIRE LEUR NID  COMME LES COUCOUS

POUR SE METTRE AU COURANT DE TOUT CE QUE L'ON  FAIT

DE TOUTES NOS ALLEES ET VENUES

JUSQU'A SEDUIRE NOTRE PARTENAIRE

ET LE FAIRE SE SEPARER DE VOUS

...

PARCE QUE CE QUE CHERCHERONT AVANT TOUT

CES ADVERSAIRES, CES HARCELEURS

C'EST DE SE MOQUER DE CELUI QUI A OSE LES DENONCER

EN LES DESTABILISANT AU MAXIMUM

...

LES ASSOCIATIONS AUXQUELLES VOUS AVEZ ADHERE

SERONT ELLES AUSSI CONTACTEES

ET IRONT JUSQU'A ME  METTRE EN QUARANTAINE

SUR ORDRE

...

AU POINT QUE, 

IL ME SERA, PAR LA SUITE,  IMPOSSIBLE

D'OSER ME PRESENTER AUPRES D'AUTRES ASSOCIATIONS

AUXQUELLES J'AURAIS  AIME  ADHERER

...

L'INTERVENTION S'EST FAITE  AUSSI

AUPRES DES MEMBRES DE MA FAMILLE

POUR DES RETARDS DE TOUTES SORTES

JUSQU'A DES REFUS DE SOINS PARFAITEMENT ETABLIS

DONT MON PERE EN MOURRA

POUR AVOIR TEMOIGNE POUR MOI EN MA FAVEUR 

AUPRES DES TRIBUNAUX

...

AVEC DES REFUS DE SOINS EGALEMENT

SUR MA MERE ET AUSSI SUR MOI

...

TOUS LES CORPS PROFESSIONNELS SERONT

SYSTEMATIQUEMENT  CONTACTES :

LES COMMERCANTS

QUE VOUS AVEZ L'HABITUDE D'ALLER VOIR

LES  PHARMACIENS QUE VOUS CONTACTEZ REGULIEREMENT,

  LES GARAGISTES QUI FERONT SEMBLANT

DE NE PAS COMPRENDRE CE QUI NE VA PAS

POUR FAIRE TRAINER OU POUR NE RIEN FAIRE

POUR EXEMPLE :

SUR MON   VEHICULE DIESEL ... 10 ANS ...

. POUR REGLER UN PROBLEME D'INJECTION ET DE POLLUTION

REJETEE DE PARTOUT PAR TOUS LES GARAGES OU J'ALLAIS

AVEC LE CONTROLE TECHNIQUE QUI IRA JUSQU'A DIRE

" TOUT VA TRES BIEN, TOUT VA TRES BIEN "

....

AVEC DES RECLAMATIONS SANS FIN

PAR DES COURRIERS,  DES LETTRES RECOMMANDEES

QUI N'ABOUTIRONT PAS OU SI PEU

FACE A LA MAUVAISE FOI DES  DESTINATAIRES

QUI FERONT SEMBLANT DE NE PAS COMPRENDRE

QUI DIRONT  

" QU'ILS N'ONT RIEN RECU, 

QUE LE DOCUMENT NE SE TROUVAIT PAS DANS LA LETTRE"

ETC ...  ETC

...

MAIS AUSSI ET PLUS GRAVE ENCORE

AUPRES DES MEDECINS ET  DES CHIRURGIENS

QUE JE SERAI  AMENEE A CONTACTER

 DONT L'UN D'EUX ME DIRA UN JOUR DANS SA CLINIQUE :

" ALORS ! C'EST VOUS LA DURE A CUIRE  "

...

ET AUSSI DES LABORATOIRES

QUI ONT OCCULTE CERTAINES DONNEES ESSENTIELLES

POUR FAIRE CROIRE QUE LES NODULES CANCEREUX

A LA THYROiDE DE MON PERE AVAIENT DISPARU

ALORS QUE SUR L'ECHOGRAPHIE

ON LES VOYAIT TRES NETTEMENT

DES NODULES BLEUS DITS TOXIQUES ASSEZ GROS DE 1,5 cm

ET DES NODULES ROUGES

QUI N'AVAIENT JAMAIS ETE PONCTIONNES

SANS AUCUN SOINS DONNES  

...

JUSQU'A EN MOURIR

ET ME MENACER DE ME FAIRE TRADUIRE 

DEVANT LE PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE DE MA VILLE

POUR SOI-DISANT  MAUVAIS TRAITEMENTS SUR MON PERE

... 

JUSQU'AU  VETERINAIRE DANS LA SALLE D'ATTENTE DUQUEL

JE SERAI  DES PLUS SURPRISE,  UN JOUR, DE VOIR

ALORS QUE J'AVAIS PRIS  RENDEZ-VOUS ...

POUR UN DE MES  CHATS ...

LA FEMME FONCTIONNAIRE

AVEC LAQUELLE JE SUIS  EN PROCES DEPUIS 20 ANS

...

UNE FEMME QUI, POUR N'AVOIR PAS ACCEPTE

D'AVOIR ETE SANCTIONNEE

PAR UN CHANGEMENT DE SERVICE  

POUR M'AVOIR SPOLIEE

  PENDANT TOUT MON  ARRET-DE TRAVAIL

JUSQU'A DEMANDER

MA RADIATION DES CADRES SUR MON LIT D'HOPITAL

POUR ABANDON DE POSTE ... !

S'EST JUREE,  AUPRES D'UN AVOCAT PARISIEN, DE SE VENGER

ET DE ME  FAIRE PAYER TRES CHER

D'AVOIR OSE LA DENONCER

...

AVEC LE DESIR EMIS DE ME  DETRUIRE

ET D'INTERVENIR DANS TOUS MES DOMAINES D'ACTION

...

 UNE FEMME DANS LA SALLE D'ATTENTE DE MON VETERINAIRE

ALORS QU'ELLE HABITE A 200 KM DE LA VILLE OU JE RESIDE

ET QUI ENTRETIENDRA  AVEC LUI

DES RELATIONS " SENTIMENTALES "  POUR MIEUX LE TENIR

... 

AVEC PLUSIEURS  REFUS DE SOINS SUR  MES  ANIMAUX

QUI S'ENSUIVRONT ET SE REPETERONT

SUR PLUSIEURS CHATS ... DONT TROIS  EN MOURRONT

...

UNE FEMME FONCTIONNAIRE   

QUE JE VERRAI MOINS DE SEPT MOIS APRES ...

LE 4 JANVIER 2008 ...

A UNE SOIREE

DE PRESENTATION DES VOEUX DE MON DEPUTE

ET DONT LES RAPPORTS AVEC LUI

NE SERONT PLUS JAMAIS LES MEMES

...

UNE FEMME FONCTIONNAIRE 

SANCTIONNEE PAR UN CHANGEMENT DE SERVICE

APRES QUE JE L'AIE DENONCEE A MON MINISTRE

ET QUE JE REVERRAI  A  NOUVEAU

UN SOIR DU 13 NOVEMBRE 2013

DANS LA SALLE D'ATTENTE DE MON NOUVEAU MEDECIN

OU JE M'ETAIS PRESENTEE INOPINEMENT

POUR DEMANDER UN RENDEZ-VOUS

...

ALORS QU'ELLE RESIDE  A 200 KMS DE CHEZ MOI

...

UN MEDECIN QUE JE SERAI VITE OBLIGEE DE QUITTER

DEVANT SES REFLEXIONS

DE PLUS EN PLUS DESOBLIGEANTE

ET SON REFUS EVIDENT  DE ME SOIGNER

... 

LES KINES N'Y ECHAPPERONT PAS,

LES INFIRMIERES EGALEMENT

QUI VENAIENT CHEZ MES PARENTS ET DONT L'UNE D'ELLE

AVEC LAQUELLE JE SYMPATHISAIS BIEN ME DIRA UN JOUR 

EN RIANT :

" ON A ENTENDU DIRE QUE VOUS FAISIEZ DES PROCES

A TOUT LE MONDE !

ET QU'IL FALLAIT SE MEFIER DE VOUS  "

???

IL FAUT ETRE TRES FORT MENTALEMENT

POUR NE PAS SOMBRER

DEVANT  CETTE ENTREPRISE

DE DESTRUCTION MACHIAVELIQUE

DONT LE MAITRE MOT EST DE FAIRE COURIR

CALOMNIES ET RUMEURS MENSONGERES

POUR MIEUX DESTABILISER EN  DISCREDITANT, 

ET EN  ISOLANT

...

FAIRE CROIRE QUE VOUS ETES FOU EN BRANDISSANT

EN  PLUS DE PARTOUT

LE PREMIER EXAMEN D'UN PSYCHIATRE

QUE MON  ADMINISTRATION DEPARTEMENTALE

AURA CONSCIENCIEUSEMENT PRIS LE SOIN DE FAIRE  FAIRE

POUR MIEUX SE DERESPONSABILISER

EN OMETTANT D'Y JOINDRE BIEN EVIDEMMENT

LES AUTRES EXAMENS PSYCHIATRIQUES EFFECTUES

PAR LA SUITE A TITRE DE CONTRE-EXPERTISE

ET QUI ONT FAIT  POURTANT ETAT DE

" MON BON DROIT

ET DE MA  PLEINE APTITUDE ET DE MON PLEIN EQUILIBRE

MORALS ET PSYCHIQUES "

 ...

LE MAITRE MOT DES HARCELEURS ETANT  D'INTERVENIR

PARTOUT OU VOUS ALLEZ

POUR QUE L'ON  CESSE DE  REVENDIQUER

ALORS QUE L'ON EST  DEJA A MOITIE  ETOUFFE

PAR LE NEUD DE LA CORDE A LAQUELLE ON NOUS  A  PENDUS

...

TOUS UNIS POUR ETRE PLUS FORTS 

CONTRE VOUS QUI VOUS BATTEZ SEULE ET  SANS AIDE

AVEC DES RIRES QUI RESONNENT DANS TOUS LES LIEUX

OU VOUS ALLEZ

A UN POINT TEL QUE

DEVANT TOUS LES AGISSEMENTS HOSTILES

SANS CESSE REPETES

DE CES  HARCELEURS QUI AGISSENT AVEC JOUISSANCE

COMME DES CYNQUES ET DES  PERVERS

QUI RESTERONT  A JAMAIS IMPUNIS

PAR LEUR  ADMINISTRATION

ET SI PEU PAR LES TRIBUNAUX

LES VICTIMES DE CES MANIPULATIONS SANS FIN

  SOIENT AMENEES  A SE  SUICIDER

 APRES  QU'ELLES AIENT ETE   ISOLEES  TOTALEMENT

EN CREANT  LE DESERT AUTOUR D'ELLES

JUSQU'AUPRES DES AVOCATS CONTACTES

QUI VONT TOUS SE DESISTER

LES UNS APRES LES AUTRES

PARCE QU'ILS AURONT FORCEMENT SUBI DES PRESSIONS

...

ET LES JUGES DANS TOUT CELA

LES JUGES  ?

ET BIEN EUX AUSSI PEUVENT SUBIR DES PRESSIONS

POUR QUE VOTRE PLAINTE

CONCERNANT LE  HARCELEMENT MORAL

MENE PAR L'ADMINISTRATION 

ET VOTRE GROS DOSSIER  POURTANT  SI BIEN CONSTITUE

N'ABOUTISSE  JAMAIS

...

JE ME SOUVIENS D'UN POST- IT COLLE SUR UN DOSSIER

CONFIE A UN COLLEGUE DE FACULTE

QUI AVAIT REUSSI LE CONCOURS A LA MAGISTRATURE

" EN RAISON DE LA PERSONNALITE DE L'AUTEUR

IL SERAIT BON DE CLASSER L'AFFAIRE SANS SUITE "
... 

 EN FRANCE

C'EST TOUS LES JOURS

QUE LES DROITS DE L'HOMME ET DU CITOYEN SONT BAFOUES

DANS LES ENTREPRISES PRIVEES

ET DE PLUS EN PLUS  DANS LES ADMINISTRATIONS

OU

ORDRE EST DONNE A LA PRESSE DE NE JAMAIS EN PARLER

...

POUR LAISSER A L'ADMINISTRATION

CETTE NOBLE, BELLE  ET GRANDE IMAGE

CAR L'ADMINISTRATION C'EST L'ETAT

ET LE CHEF DE TOUTES LES ADMINISTRATIONS

C'EST LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

...

ET IL Y AURAIT TELLEMENT D'INDEMNISATIONS

A VERSER  AUX VICTIMES

POUR TOUTES LES FAUTES ET "ERREURS " COMMISES

PAR LES REPRESENTANTS DEPARTEMENTAUX

QUI VIOLENT LES LOIS SANS VERGOGNE

ET BAFOUENT LES STATUTS

QUE L'ETAT NE PEUT PLUS FAIRE FACE

ET  VA MEME JUSQU'A DONNER L'ORDRE

AUX TRIBUNAUX

DE TOUT MINIMISER QUAND CE N'EST PAS DE TOUT REJETER

 .. 

IL EST  MAL VENU D'ATTAQUER CET ETAT DIT

" ETAT DE  DE DROIT "

MEME SI L'ON EST  DANS SON  BON DROIT

ET SI VOUS L'ATTAQUEZ

COMME LA LOI NOUS LE PERMET

ET NOUS L'AUTORISE POURTANT

LES REPRESAILLES VONT DURER

JUSQU'A LA FIN DE VOTRE VIE 

.

.

Michèle Frandin

Cadre dans l'Administration Française

Radiée sur son lit d'hôpital pour abandon de poste

Au soit-disant motif d'abandon de poste

Réintégrée pour la forme

Car 22 ans après le jugement du Tribunal Adminsitratif de Lyon

Qui avait annulé l'arrêté ministériel de radiation

Ses 3 années d'éviction ne sont toujours pas comptabilisées

Dans sa pension de retraite

...

..

.

 

LE PROCES DE JESUS

Publié le 13/12/2014 à 09:57 par justicemichele Tags : ange dieu coeur chez homme moi centerblog mort histoire pouvoir
LE PROCES DE JESUS

La flagellation de Jésus

.

 

" LE PROCES DE JESUSA ETE UN PUTAIN DE PROCES

OU TOUS LES  COUPS ONT ETE PERMIS

LES COUPS BAS, LES COMPLOTS,LES PIEGES TENDUS

LES TRAHISONS, LES FAUX TEMOINS

.

AVEC UN JUGE QUI DOMINE

UN JUGE QUI A MEME JOUI  DE SA DOMINATION

ET UN HOMME, EN FACE,LES MAINS NUES : JESUS  "

.

 

Propos de Maître Gilbert COLLARD, Avocat

Elève chez les Frères Maristes

 

" Les Mystères de la Foi " FR 2 Mars 2011

.

 

Pendant 40 jours Jésus aurait subi les assauts maléfiques du démon.

Moi, cela va bientôt faire 40 ans que ce même démon  s'amuse et se rit de moi  

et  que je suis sa proie

!!

...

 

 

  ...

 

...

Ils  s'en sont donné à coeur joie

Ceux qui ont fait condamné le Christ

...

Comme les responsables départementaux de mon administration

L 'ont fait avec moi ... En bafouant tous mes Droits

...

Oeuvres de Jean CANAVESIO

Peintre Niçois

1492

 

                                  ...

 

Michel Ange

Le crucifiement de St Pierre

Jésus avait dit à Pierre :

" Avant que le coq ne chante trois fois, tu me trahiras

 

ECCE HOMO

ANTONELLO DE MESSINE

 

 

JUDAS

Par Jean Canavesio ( 15ème siècle )

Détail de la fresque de Notre Dame des Fontaines

.

C'est au moment du repas, Tous ensemble réunis,

Que Jésus s'adressera à Judas pour lui dire :

" Mon heure est bientôt arrivée.

Je sais que tu vas me trahir, et que tu vas me livrer "

 ...

 

 

.

 

...

Quant à moi, je poursuis mon chemin de croix

Bientôt 40 ans d'un harcèlement gigantesque

pour avoir contesté des illégalités et abus de pouvoir commis à mon encontre

par les responsables départementaux de l'administration dont je dépendais.

Un harcèlement gigantesque

dont normalement personne ne peut sortir vivant

Puisqu'il a été mené

pour me conduire aux frontières de la mort et me faire tomber dans le précipice

...

Un record pour moi

mais aussi par rapport à tous ceux qui se sont suicidés et se suicident encore

dans tant d'entreprises pour bien moins que moi.

.

Difficile de tenir avec tout ce que j'ai subi de trahisons, de traitrises,

dans un contexte d'immense spoliation

où règne encore toujours en maîtres inassouvis, sûrs de leur immunité,

les auteurs des calomnies, et de la délation,

qui ont forcément exercé pressions et  menaces

contre ceux qui ne voulaient pas s'exécuter

TANT LES INTERVENTIONS A MON ENCONTRE

POUR ME FAIRE TOMBER ET ME BRISER PAR TOUS LES MOYENS

se sont multipliées

AVEC DES REPRESAILLES SANS FIN MENEES A MON ENCONTRE

dans un contexte constant d'illégalité

et de perversion extrême où tous les coups sont permis

...

 

Alors, quand je pense à Jésus,

l'homme dont l'existence ne peut être niée,

même si l'on peut douter de sa filiation avec Dieu,

je me dis que, malgré sa crucifixion  sur la croix,

il a souffert bien moins longtemps que moi.

.

.

.

 

LE SUMMUM DE LA BARBARIE ... EN FRANCE

Publié le 12/12/2014 à 14:34 par justicemichele Tags : livres soi femmes 2010 mort travail article france chez homme moi centerblog chiens dieu cadres
LE SUMMUM DE LA BARBARIE ... EN FRANCE

BUCHENWALD

_______

 

CE QUI M'EST ARRIVE ICI EN FRANCE

NE REPRESENTE PAS ENCORE

LE SUMMUM DE LA BARBARIE

MAIS, CA Y RESSEMBLE

....

 

 ET SI LA GUILLOTINE EXISTAIT ENCORE

ON M'AURAIT GUILLOTTINEE

EN  VIOLATION DE TOUS MES DROITS

... 

 

 ... ... ...

 

Florence Cassez

.

A défaut de guillotine ...  il y a ... la prison ..

Et on a essayé de m'y mettre ... moi aussi

...

En tentant de m'impliquer à plusieurs reprises

Dans des affaires que je n'avais pas commises

.

Dans un contexte d'intrigues machiavéliques pas possible

Dont j'ai toujours pu venir à bout

Grâce à mon intuition, à une vigilance constante et ma ténacité à me battre

.

Comme, entr'autres intrigues et pièges tendus :

 Lorsque le service infirmier de ma ville, en Mars 2005,

Tentera de me faire conduire devant le Procureur de ma ville

Pour soi-disant mauvais soins et mauvais traitements

Que  l'on me reprochait avoir commis sur mon père

De ne pas lui donner correctement  à manger

Parce que les infirmiers disaient le trouver trop maigre

Quand ils venaient le voir dans son lit

Alors qu'il avait un cancer de la thyroïde

Et que je n'y pouvais rien

.

Avec des médecins qui n'ont rien fait  pour le sauver

Qui ont refusé de lui faire des soins ... Quand il en était encore temps ...

 Et qui ont laissé ses nodules toxiques chauds à la thyroïde évoluer

Des nodules d'1cm et demi qu'on ne voudra pas lui enlever ...

Qu'on n'avait  même pas ponctionnés

Alors qu'un rapport médical faisait mention 5 ans avant sa mort

" D'un homme remarquablement bien conservé pour ses 83 ans passés "

Et qui pouvait donc être opéré

Au moment où seront découverts ces nodules

Pour lesquels il fallait agir très vite.

____

 

Des nodules froids et des nodules chauds

Qui vont le conduire à une maigreur extrême

A une tachycardie de plus en plus accélérée .... jusqu'à des 140 de pulsations

A des vertiges ... à des chûtes faute d'avoir été opéré

...

Jusqu'à dire sur un rapport médical

A la suite d'une chûte à son domicile

" Que s'il était ainsi  tombé en profonde léthargie

" C'est parce qu'il avait pris un comprimé de son épouse pour dormir "

!!! ... ???

Alors que je n'avais cessé de répéter aux médecins

Que ce n'était pas à cause de cela

 " Mais à cause de ses nodules à la thyroïde "

Des nodules qualifiés de " nodules toxiques chauds

qu'on n'avait pas voulu lui enlever et qui provoquaient de la tachycardie

...

 

Un cancer de Thernobyl qu'on laissera ainsi végéter sur lui durant 5 ans ...

Et qui vont lui déstabiliser  petit à petit tout le système neuro-végétatif

...

Jusqu'à vouloir me rendre responsable de son état de santé

Et à faire croire sur la dernière échographie faite deux  mois avant sa mort

Que les nodules avaient disparu

... JUSQU'OU LES MEDECINS ETAIENT CAPABLES D'ALLER ...

Alors que j'avais pu voir qu'ils y étaient toujours 2 mois avant la mort de mon père

Comme l'atteste et le prouve bien  la dernière échographie

que j'ai toujours et que j'ai gardée

...

Des nodules qui disparaîtront soit disant

Grâce à l'opération du Saint Esprit

...

 

Comme si tout un réseau de complicités s'était mis en place

Pour ne pas jeter l'anathème sur les médecins

Qui avaient tous été contactés pour que rien ne soit fait

...

Le seul professeur qui acceptera de s'occuper de lui au tout début

Et qui m'assurera tout faire pour guérir mon père

De son hyperthyroïdie récemment révélée

Mourra étrangement à l'âge de  52 ansa après une courte maladie

...

Avant le dernier  rendez-vous ...

Qui devait fixer le protocole de soins  pour mon père et l'opération

...

Il s'ensuivra alors  une nouvelle  errance de 5 ans avec mon père

Au cours de laquelle  je verrai les portes des autres  médecins et des spécialistes

Toutes se fermer les unes après les autres

... ... ...

Jusqu'à refuser de le mettre sous assistance respiratoire

Quand il ne pourra  plus respirer les derniers jours avant sa mort

...

Parce qu'il n'avait pas le droit d'être guéri

Parce qu'il était mon père

Et que parallèlement il avait témoigné en ma faveur auprès des Tribunaux.

___________________ 

 

Un jour récent, en Juillet 2011,

 on est rentré chez moi une après-midi

A l'aide de fausses clefs ... Puisqu'il n'y avait pas d'effraction.

.

Toutes les lumières de mon appartement étaient éclairées.

Et mes deux chiens ne voulaient pas rentrer.

Le petit point de repère que je mettais toujours vers la serrure avait disparu

Une fois à l'intérieur, mes chiens ont reniflé par terre ..

Dans tout le hall d'entrée ...  jusqu'à la salle de bains

.

J'ai tout de suite compris.

Le soir, j'ai constaté que ma brosse à cheveux avait disparu.

J'ai compris qu'avec mes cheveux on pourrait faire n'importe quoi

Puisque mes ennemis maintenant détenaient  mon ADN.

 .

Quelque temps après j'ai écrit au Procureur de la République de ma ville.

Il a dû rire

Mais pourtant, quelques mois avant le Président de son Tribunal

avait rendu en Juillet 2010 un jugement en ma faveur

à l'encontre des deux femmes de mon administration

qui avaient prouvé qu'elles étaient déterminées et prêtes à tout pour me détruire

puisqu'elles n'avaient pas craint entr'autres abus

de me faire  radier des cadres sur mon lit d'hôpital

jusqu'à m' obliger  à me faire examiner par un psychiatre

quand au terme de ma consolidation je manifesterai le désir de reprendre mon travail

.

J'ai avisé  le Procureur de La République de ma ville

Non pas pour déposer plainte puisqu' il n'y avait pas d'effraction

Mais simplement pour l'informer :

Que si un jour il était  avisé par les services de Police

Que l'on a retrouvé sur les lieux d'un crime ou d'un délit

Un peu de mes cheveux ... Il sache  pourquoi

.

Depuis, je ne vais plus voir les vieilles amies de ma maman

Quand elle m'invitent à aller les voir chez elles

Pour prendre le thé ou le café

...

 Car je sais ce que l'on est capable de faire contre moi

...

On l'a déjà prouvé.

 Que les représailles à mon encontre,

CE SERA JUSQU'A MA MORT

 

  

Camille Claudel à l'asile psychiatrique

.

Quant à l'internement  psychiatrique arbitraire

J'y ai échappé de peu

...

Mais ça peut toujours arriver

Puisque les juges d'un grand tribunal correctionnel de France en Août 2000

Pour justifier le refus de prendre en compte une plainte pour faux et usage

Que j'avais déposé seule, sans avocat,

Une plainte qui mettait en cause des responsables de mon administration

Qui avait minimisé mes séquelles d'accident

Ne craindront pas de se poser la question de savoir si j'avais bien toute mon aptitude

puisque le Doyen d'une Tribunal ira jusqu'à écrire sur une ordonnance de non-lieu

Rendu à mon encontre :

.

" QU'IL ETAIT NECESSAIRE DE ME FAIRE PASSER UNE EXPERTISE PSYCHIATRIQUE

POUR SAVOIR SI J'ETAIS APTE A ESTER EN JUSTICE "

.

Alors que quelques mois après

Des magistrats d'un Tribunal Administratif d'une autre ville

Annuleront le 1er Titre de Pension

( Que j'avais  justement contesté  au Pénal pour faux et usage )

Au motif   :

" Que ce titre de pension avait été pris au terme d'une procédure irrégulière

Qui n'avait pas pris en compte ni mes observations

ni tous les certificats médicaux que j'avais pourtant transmis dans les délais. "

.

Et pour ce procès aussi, pourtant, j'avais fait ce recours seule et sans avocat.

.

 

  IL Y A EN FRANCE DES JUGES INTEGRES

.

MAIS IL Y EN A D'AUTRES MALHEUREUSEMENT  QUI NE LE SONT PAS 

IL Y A CEUX QUI VONT VOUS ABSOUDRE  PARCE QUE VOUS N'AVEZ RIEN COMMIS

.

MAIS IL Y A AUSSI CEUX 

QUI NE VONT AVOIR AUCUN SCRUPULE A  VOUS CONDAMNER

COMME  ILS L'ONT FAIT AVEC MOI

SANS ME PERMETTRE JAMAIS D'AVOIR ACCES A MON DOSSIER PENAL

.

C'EST ALORS LA QUE L'ON COMPREND

QUE SI L'ON A AUCUN SCRUPULE POUR VOUS FAIRE CONDAMNER A DE LA PRISON

COMME CE FUT LE CAS DANS L'AFFAIRE D'OUTREAU

.

ON PEUT  AUSSI BIEN AVEC TOUT UN RESEAU DE COMPLICITES

VOUS FAIRE INTERNER DANS UN ASILE

.

 ON DIT QUE  LA FRANCE EST UN BEAU PAYS

...

 

ET TOUS NOS POLITIQUES DE RAJOUTER AVEC FORCE

POUR MIEUX NOUS CONVAINCRE

" QU'IL EST AUSSI LE PAYS DES DROITS DE L'HOMME ET DES CITOYENS

LE PAYS DE LA LIBERTE

LE PAYS OU ON RESPECTE LES DROITS DE L'HOMME "

 .

"  FOUTAISE QUE TOUT CELA ! "

AVAIT DIT DANS UN DE SES LIVRES  LE JUGE LEGUEVAQUE

QUI PREFERA DEMISSIONNER ET QUITTER  LA MAGISTRATURE

...

_______________________________ michèle frandin _______________________________

 

8888888

 

888888

 

88888

 

888

 

CET ARTICLE  JE LE DEDIE  A  ALAIN MARECAUX

HUISSIER DE JUSTICE

CONDAMNE SUR DE FAUX TEMOIGNAGES

DANS L'AFFAIRE D'OUTREAU

ET JETE EN PRISON

 

8888888888

 

 

 

 

 

 


DERNIERS ARTICLES :
LES FAUVES SONT PARMI NOUS
Les fauves  sont parmi nous Plus prêts qu'on ne le croit Plus cruels qu'on ne le dit . " Il n'y a pas que les monstres qui soient capables de commettre des choses monstru
" CA PEUT VOUS ARRIVER DEMAIN " ...
Alain Marécaux Huissier de Justice ...  à sa sortie de prison après y avoir été jeté sans preuves et sur de faux témoignages lors de l'affaire d'Outreau ... " CE QUI M'ES
MES RAPPORTS PSYCHIATRIQUES !!!
                                        ________________                                                    1 er  examen psychiatrique  fait par un expert agréé par la C
RADIEE DES CADRES SUR MON LIT D'HOPITAL
COMMENT L'ADMINISTRATION TRAITE SES FONCTIONNAIRES  ET BAFOUE LE STATUT DE CEUX QUI SONT EN MALADIE ... JUSQU'A LES VIRER AU SOI-DISANT MOTIF D'ABANDON DE POSTE ALORS QU'
CONDAMNEE POUR MENACE DE MORT REITEREE
  ...   VOILA COMMENT, PAR UN SIMPLE PLI DECOUVERT DANS MA BOITE AUX LETTRES LA VEILLE DE LA FETE DE LA ST SYLVESTRE C'EST A DIRE LE 30 DECEMBRE 2007, J'AI ETE AVISEE D'U
forum